Quel est l'objet de votre recherche ?

Tout savoir sur mon Compte Personnel de Formation (CPF)

A quoi sert le CPF ?


Depuis le 1er janvier 2015, le Compte Personnel de Formation (CPF) remplace le Droit Individuel des Formations (DIF). Il recense les heures de formation récoltées par un actif tout au long de sa carrière professionnelle jusqu’à son départ à la retraite. Celles-ci permettent d’obtenir une qualification, des compétences et des connaissances adaptées à la formation de votre choix. Rassurez-vous, s’il vous reste des heures de DIF, vous pouvez les conserveret les mettre manuellement sur votre espace personnel. Celui-ci est ravitaillé automatiquement à la fin de chaque année en fonction du nombre d’heures de travaille (plafonné à 150h). A noter que les salariés du privé ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour utiliser leurs heures DIF. L’alimentation des comptes sera effectuée automatiquement à partir des Déclarations Annuelles des Données Sociales (DADS) et des déclarations sociales nominatives (DSN), qui auront étaient établis par l’employeur. Le CPF permet de vous faire évoluer, de vous professionnaliser et de vous reconvertir. Il est important de savoir qu’un accompagnement est également mis en place pour conseiller et informer sur l’évolution des métiers ainsi que sur les offres adaptées à vos compétences.
Pour avoir accès à vos informations personnelles, il vous suffit juste de vous connecter au site spécialement dédié au CPF et d’ouvrir un compte, grâce à votre numéro de sécurité sociale ainsi que votre dernier bulletin de salaire. Grâce à ce site les titulaires peuvent prendre connaissance des heures de formation disponible sur leur compte, rechercher des certifications spécifiques à leur projet professionnel et connaître les modalités de financement de leur formation.


Les cinq étapes pour déclarer sa formation :


  • Dans un premier temps vous devez vous créer votre compte personnel de formation, en vous rendant sur le site moncompteformation.gouv.fr, avec votre numéro de sécurité sociale ainsi que votre dernière fiche de paie.
  • Renseignez le solde d’heures de DIF dont vous disposez. (En demandant à votre RH ou consulter votre bulletin de salaire de Janvier, le solde d’heures de formation disponible figure une fois par an sur le bulletin de salaire).
  • Ensuite le Code NAF/ APE de votre entreprise va vous être demandé afin de connaître le nom de l’OPCA dont vous dépendez (inscrit sur vos fiches de paie).
  • Choisissez une formation éligible, puis contacter l’organisme de formation pour valider, ensemble le programme.
  • Rentrez sur votre compte le devis de l’organisme de formation, ou il y sera indiqué si cela dépend du CPF ou du plan de formation, selon le cas envoyez-le à votre OPCA. (Organisme Paritaire Collecteur Agrée)


> Soyez accompagné par MyConnecting


A qui s’adresse le CPF ?



Le CPF à la particularité de s’adapter à tous types de personnes, demandeur d’emploi ou salarié, dès l’âge de 16 ans ou bien 15 ans pour les jeunes en contrat d’apprentissage ainsi que les jeunes sortis sans qualifications. Enfin, depuis le 1 janvier 2017, les agents des trois fonctions publiques d’Etat, territoriale et hospitalière pourront ouvrir leurs propres comptes sur la plateforme.


Les formations éligibles au CPF sont les suivantes :



Les formations doivent être citées sur l’inventaire élaboré par :

  • le COPANEF (Comité interprofessionnel pour l’emploi et la formation)
  • Le COPAREF (Comité Paritaire Interprofessionnel Régional pour l’Emploi et la Formation)
  • Les branches professionnelles

Ces listes sont souvent mise à jour, elles sont disponibles sur le site moncomptedeformation.fr et sur le site du réseau Carrif-Oref. De plus il est proposé un accompagnement à la VAE (Validation des Acquis et des Experiences), le bilan de compétence, et les formations de création ou reprise d’entreprise.
Les formations accessibles par le CPF doivent permettre obligatoirement d’acquérir une qualification (un diplôme, une certification, un titre professionnel …), les connaissances de base avec le certificat cléA (socle de connaissance et de compétences professionnel) et enfin d’être guidé pour la validation des acquis.

A la différence du DIF, le salarié n’a pas besoin de l’accord de son employeur lorsque les cours sont suivis en dehors du temps de travail, celui-ci peut agir à titre individuel, de façon autonome. Dans le cas contraire, une demande d’accord à l’employeur est requise. En ce qui concerne les délais, le salarié doit faire sa demande 60 jours avant le début de sa formation et 120 jours si la formation dure plus de six mois. Attention, l’employeur n’a qu’un mois pour répondre, dans le cas contraire cela signifie une acceptation.
Pour les demandeurs d’emplois, eux ne récoltent aucune heure de formation pendant leur période de chômage mais peuvent être financés par le pôle emplois.


Combien d’heures de CPF avez-vous ?



Tout salarié bénéficie d’un crédit de 24 heures de formation par an pendant cinq ans, puis de 12 heures par an pendant trois ans jusqu’à un total de 150 heures maximum. Pour un salarié à temps partiel, le compte est alimenté proportionnellement au temps de travail effectué.
Pour les salariés non qualifié, à partir du 1 janvier 2017 le compte s’alimente à hauteur de 48 heures par année de travail, jusqu’à l’acquisition d’un crédit de 400 heures pour un salarié à temps plein qui n’a pas atteint un niveau de qualification sanctionné par : un diplôme de CAP/BEP, ou un titre professionnel enregistré et classé au niveau 5 du RNCP ou une certification reconnue par une convention collective nationale de branche.
De plus, il est important de savoir que le congé maternité, le congé paternité et d’accueil de l’enfant, le congé d’adoption, le congé parental d’éducation, le congé de présence parentale, le congé soutien familial, les absences pour maladie professionnelle ou bien accident du travail sont pris en compte pour alimenter le compte.


Quelle est la différence avec le DIF ?



La grande différence entre le DIF et le CPF est que maintenant il y a la possibilité de transférer ses heures de formations acquises après un changement ou une perte d’emplois. Un seul compte suivra donc chaque personne tout au long de sa vie. De plus le CPF est décorrélé de l’employeur.


Comment faire financer votre CPF ?



Pour les demandeurs d’emploi, si jamais ils ne disposent pas assez d’heures pour suivre la formation, le pôle emplois peut mobiliser le financement nécessaire pour cette formation.
En fonction de nombre d’heures que vous aurez sur votre compte, votre formation va être financée en totalité ou en partie par votre CPF. Dans le cas ou elle ne peut pas être prise en compte par le CPF, d’autres financements sont possibles (nommés abondements) :

  • Pour une formation CPF pendant les heures de travail (accord obligatoire de l’employeur) dans le cadre d’un CIF (Congé Individuel de Formation), il faut savoir que durant celui-ci, l’employeur paie 80% à 90% des salaires. Hors cela le financement sera exécuté par le FPSPP ou bien il y aura une demande d’exécution d’un financement complémentaire auprès de l’OPCA, de l’OPACIF ou du Fongecif.
  • Pour une formation CPF pendant les heures de travail, hors cadre d’un CIF (tout de même un accord obligatoire de l’employeur), l’employeur verse au salarié une rémunération correspondant aux heures de formations. Si l’entreprise donne son accord sur le CPF, il y aura un financement des frais pédagogiques et annexes par la société dans la limite d’un plafond, dans le cadre de l’accord de l’entreprise. En l’absence d’un accord de l’entreprise, le financement s’effectuera par l’OPCA dans la limite d’un plafond voté par le conseil d’administration.
  • Pour une formation hors temps de travail (l’accord de l’employeur n’est pas obligatoire) dans ce cas la demande de prise en charge des frais pédagogique s’effectue directement au près de l’OPACIF. Pour des heures dans l’enveloppe CPF, il s’agit de la FPSPP qui prendra en charge. Dans le cas contraire une demande de financement auprès de Région, Employeur, et Agefiph pour les heures abondées.
    Il existe des Conseillers en Evolution Professionnel (CEP) qui peuvent vous accompagner dans cette recherche de financement ou bien votre employeur peut lui aussi vous aider.


> MyConnecting s’occupe de tout