Formation professionnelle : Le cas de l’Allemagne

Formation professionnelle : Le cas de l’Allemagne

L’Allemagne est souvent cité en exemple lorsque le sujet de la formation professionnelle est abordé. Elle se caractérise chez nos voisins d’outre-Rhin par un système en alternance dit « système dual » (apprentissage en entreprise et en école professionnelle), décentralisé et financé majoritairement par les entreprises. Le temps passé en entreprise est considéré comme important pour la formation des jeunes. Ils peuvent à la fois s’acclimater à l’univers professionnel et acquérir une expérience pratique de leur futur métier. Chez MyConnecting, nous prêtons un intérêt particulier à la formation en situation de travail et aux exigences des entreprises. En effet, nous offrons des formations personnalisées selon les besoins en compétences du poste et, surtout, en situation de travail et sur les outils utilisés par le collaborateur.

L’objectif de toute formation professionnelle est de permettre l’acquisition d’une compétence professionnelle approfondie. L’Allemagne ne déroge pas à la règle. Le système de formation et d’enseignement professionnels allemand s’oriente non seulement sur les exigences du marché du travail mais il se veut aussi vecteur d’acquisition de compétences, de connaissances et de capacités nécessaires à un apprenant pour qu’il puisse accéder au marché de l’emploi et s’y imposer. Une place non négligeable est également accordée à la formation professionnelle en continu.

Qu’est-ce qu’une formation professionnelle en alternance ?

Au cours d’une formation professionnelle en alternance, l’apprentissage d’un métier se fait dans une entreprise et également dans une école spécialisée. Cette école est appelée école professionnelle. Lors d’une formation professionnelle en alternance, l’apprenant conclut un contrat de formation avec une entreprise. Celle-ci se charge de le former en son sein même, au cœur du travail, pour qu’il acquière les compétences nécessaires pour exercer le métier en question. Une indemnité de formation est prévue à la fin de chaque mois. En général, la formation en alternance dure entre 2 et 3 ans et demi. À la fin de celle-ci, un examen est prévu pour la valider. En Allemagne, il existe plus de 330 formations professionnelles en alternance dans de nombreux domaines.

Une entreprise sur quatre est formatrice

Contrairement à la France où il existe un dispositif de mutualisation financière de l’effort de formation, les entreprises allemandes ne sont pas sujettes à l’obligation de formation ou à son financement. Une entreprise sur quatre (dont la plupart sont des PME) s’engage dans la formation professionnelle duale, en assure la mise en œuvre et la finance en très grande partie.

Les pouvoirs publics, qu’ils soient fédéraux ou régionaux, interviennent uniquement pour fixer le cadre légal de la formation en entreprise. Ils se basent pour cela sur un certain nombre de requis minima, à la fois en ce qui concerne le contenu de la formation et son organisation matérielle. Ils participent accessoirement au financement des formations à travers les Länder qui contribuent aux frais de scolarité dans les écoles professionnelles (généralement un jour par semaine). Enfin, ils participent à l’effort de promotion de l’apprentissage et soutiennent l’insertion de certains groupes défavorisés.

Formation en alternance : voie royale vers l’emploi ?

En Allemagne, de nombreux jeunes choisissent une formation professionnelle à la fin de leur scolarité. Les formations professionnelles sont proposées par des entreprises pour certains métiers de la santé, de l’éducation ou encore technique. Environ deux tiers des allemands (70%) ont entrepris leur formation dans un système d’alternance, dit système dual. Dans ce système, l’accès au marché et au monde du travail se fait par l’entremise d’une phase d’apprentissage en entreprise qui est complétée par une formation en connaissances théoriques dans une école professionnelle.

Le temps est réparti comme suit : 3 à 4 jours en entreprise et 1 à 2 jours à l’école professionnelle. Le but est d’apprendre un métier et de se spécialiser dans un travail spécifique. Les jeunes qui optent pour ce mode d’apprentissage ont de très grandes chances de se faire embaucher après leur période de formation car non seulement ont-ils acquis les compétences nécessaires pour pratiquer leur métier mais ils répondent également aux besoins en compétences des entreprises.

Ces dernières années, le système dual, tout en demeurant un recours très demandé, s’est retrouvé fragilisé. En effet, le déclin démographique que connaît l’Allemagne provoque une baisse du nombre de jeunes actifs. En outre, l’engouement croissant pour les études universitaires considérées comme plus valorisantes attirent de plus en plus de jeunes. Mais les pouvoirs publics et les différents acteurs du milieu professionnel mènent des actions pour préserver la capacité de ce système à fournir de la main d’œuvre qualifiée qui est nécessaire à l’essor économique.

Formation continue

L’Allemagne a mis en place de nombreux dispositifs d’aide à la formation continue. Elle est notamment importante pour l’amélioration de l’employabilité. Quant au public visé, il va des demandeurs d’emploi sans diplôme ou qualification professionnelle aux cadres dirigeants. Les formations sont dispensées par des organismes privés, des établissements d’aide sociale, des associations et même des universités, entre autres.
Le financement de la formation continue en Allemagne bénéficie de la contribution de L’État et des Länder. Ils financent en particulier les centres pour la formation des adultes (Volkshochschulen).

Les dispositifs de formation continue

À travers ses dispositifs mis en place, l’État encourage la participation à la formation continue :

  • La formation de promotion, « Meister Bafög » (« Aufstieg Bafög » depuis la réforme de 2016) est destinée à aider les salariés à se perfectionner dans leur métier. Ce dispositif est accessible à tous ceux qui peuvent justifier d’une expérience professionnelle dans le domaine en question. Il s’agit de formations longues – d’au moins 400 heures – deux ans à temps plein et quatre ans et demi à temps partiel.
  • La prime pour la formation (Bildungsprämie). C’est une aide versée par l’État, sous certaines conditions relatives aux ressources, aux actifs les plus modestes. Ils en bénéficient lorsqu’ils entreprennent de suivre des formations hors temps de travail dans le but d’évoluer professionnellement. À noter que l’aide correspond à la moitié du coût de la formation qui est plafonné à 1000€.
  • Le congé de formation (Bildungsurlaub). Les salariés ont le droit de prendre un congé de formation d’une durée de 6 jours par an, consécutifs ou non. Le salarié a droit au maintien de sa rémunération. Le coût de la formation est pris en charge par le salarié, ou parfois par l’entreprise. Les formations doivent être délivrées par un organisme agréé par l’Etat.
  • L’épargne formation (Bildungssparen). Le salarié a la possibilité de retirer de façon anticipée des sommes de son épargne salariale pour financer une formation continue, même pendant la période où le compte est bloqué.
  • Le programme WeGeBau. L’équivalent allemand de Pôle Emploi, la « Bundesagentur für Arbeit », est à l’origine de ce programme qui s’adresse aux personnes peu qualifiées et aux seniors dans les PME. Le but étant d’augmenter leurs chances sur le marché de l’emploi. Le salaire versé est remboursé en partie à l’employeur par les « Agenturen für Arbeit ».

Un taux de chômage des jeunes parmi les plus bas

La formation professionnelle en Allemagne se caractérise donc par le système d’alternance alliant acquisition de compétences en entreprise et connaissances théoriques en école professionnelle. On retrouve aussi le rôle prépondérant de l’entreprise dans le financement des formations. Elle participe également grandement dans sa mise en œuvre et son organisation. Le salarié est aussi mis à contribution financièrement en dépit des aides dont il peut bénéficier. Le système en alternance dont ont recours beaucoup de jeunes est une des raisons qui font que le taux de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans soit parmi les plus bas en Europe (source : Eurostat).

Des objectifs opérationnels

Chez MyConnecting, aucune formation ne démarre sans que nous ayons défini des objectifs opérationnels avec chaque apprenant. La logique de proximité avec le quotidien de la personne formée, en situation de travail, sur ses propres outils, est déjà très présente dans notre démarche. Ainsi, l’apprenant bénéficie d’un parcours personnalisé et d’un accompagnement tout au long de sa formation.

>> Pour en savoir plus sur nos formations personnalisées, contactez-nous !

Rana Ramjaun, le 14 novembre 2018
Newsletter : Suivez toute l’actualité de la formation



J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.

Pédagogie unique

Grâce à des experts du monde entier et une pédagogie #Hyperpersonnalisée innovante les formations MyConnecting permettent de libérer son potentiel

Trouvez LA formation adaptée à vos besoins
J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.



Accompagnement humain

Un #Coach spécialisé en développement personnel accompagne chaque apprenant afin de le booster et de garantir la progression pendant la formation MyConnecting

Performance des formations

La puissance de nos diagnostics et notre pédagogie #Opéractionnelle garantissent des formations MyConnecting vraiment efficaces comme le prouve notre taux de satisfaction de 98,3%

Actualités de la formation

Ce site utilise des cookies, les nôtre et ceux de tiers, pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l'audience et vous montrer des publicités personnalisées. En utilisant MyConnecting, vous acceptez notre utilisation de cette technologie. Pour en savoir plus sur les cookies et sur la façon de les gérer, consultez notre Politique en matière de cookies.