Quel sera le prochain fossé intergénérationnel ?

Quel sera le prochain fossé intergénérationnel ?

Dans un monde hyperconnecté, la transformation numérique est un des facteurs responsables du fossé intergénérationnel. Deux mondes s’affrontent ! D’une part, les personnes, dites seniors, qui sont figées dans le passé et qui évoluent sur des technologies qui ne sont déjà plus ou ne seront plus opérationnelles dans quelques années. D’autre part, des générations plus jeunes, formées aux technologies actuelles qui savent les utiliser à bon escient. Le développement du Big Data et des technologies ne font que creuser l’écart intergénérationnel.

La technologie : l’actuel fossé intergénérationnel

La cohabitation intergénérationnelle est souvent confrontée à des divergences de cultures, notamment causée par la diffusion des technologies numériques. Au fil des années, plusieurs inventions technologiques ont vu le jour. De la Pascaline (première machine à calculer mécanique), puis la machine arithmétique, en passant par la machine analytique et l’ASCC/Mark I est né l’ordinateur.  

Parmi toutes les inventions de l’Homme, c’est l’ordinateur qui s’est emparé de l’univers de l’emploi et qui s’est intégré dans plusieurs sphères de notre vie. Retour aux années 50, l’emprise de l’ordinateur n’y est pas encore. Les gens dépendaient des lettres pour faire voyager leurs messages alors qu’aujourd’hui, l’ordinateur offre des services beaucoup plus rapides (mails, etc.)  La génération née entre 1980 et 2001 dispose d’outils technologiques, d’une flexibilité dans le travail, a une vision du futur et veut avancer d’un pas rapide. Celle-ci est armée d’ordinateurs portables, de Smartphones et de tablettes et peut trouver une information en un rien de temps. Ce fossé intergénérationnel est surtout flagrant au travail.

La transformation numérique au travail : Fossé intergénérationnel

Mercer a mené une étude sur les tendances mondiales en matière de gestion des talents auprès de 7 300 dirigeants, DRH et salariés dans 16 pays des cinq continents. Une majorité d’entreprises (94 % en 2019, contre 34 % en 2018) se disent concernées par les mutations en cours sur le marché du travail. Celles-ci pensent que l’intelligence artificielle, les robots ou encore la transformation numérique vont bouleverser le monde de l’emploi mais elles ne sont qu’un tiers à déclarer avoir une vision stratégique de leurs ressources humaines. Émergent alors trois catégories d’entreprises : les traditionnelles, celles dans le changement et les révolutionnaires, les premières sont très nombreuses en France. Beaucoup d’entre elles font face au fossé intergénérationnel…

 La réalité augmentée, prochain fossé intergénérationnel ?

 Considérée comme une interface entre des données numériques, la réalité augmentée possède trois caractéristiques notamment :

  • La combinaison du monde réel et des données numériques en temps réel
  • Une interaction avec l’utilisateur et avec le monde réel
  • L’utilisation d’un environnement en 3D

La réalité augmentée permet de contextualiser des données et de les placer au bon endroit au bon moment. Les cinq sens dont nous disposons sont optimisés. Un exemple d’un outil qui utilise la réalité augmentée est les lunettes 3D. La réalité augmentée s’insère certes déjà dans notre monde mais elle n’est pas encore très répandue.

L’émergence de la réalité augmentée 

Morton Heilig a créé en 1962 « Sensorama », un casque équipé de capteur qui permet de simuler une balade à moto dans New York. Ivan Sutherland et son équipe vont eux inventé un casque de visualisation tête haute (HUD) qui réagit aux mouvements de la tête. Le premier à proposer un dispositif de réalité augmentée est Steve Maan, qui met en place le dispositif EyeTap, un casque permettant d’afficher des informations virtuelles devant les yeux de l’utilisateur.

Les smartphones équipés de réalité augmentée représentent une avancée technologique considérable. Celle-ci est issue de Apple et Google, qui ont développé de nouveaux systèmes de réalité augmentée embarqués directement dans le système d’exploitation des  smartphones et tablettes.

Nommés respectivement Arkit pour Apple et ARcore pour Google, ces systèmes peuvent identifier l’espace, la position de l’utilisateur et la lumière ambiante. Les éléments peuvent ainsi être affichés en 3D sur des surfaces scannées.  En captant une position, l’utilisateur peut simuler une pièce virtuelle complète et se déplacer à l’intérieur à travers son smartphone ou sa tablette.

L’utilisation de la réalité augmentée

Dorénavant, vous pouvez jouer au Pokémon Go qui vous permet de visualiser le terrain en 3D ou même de tester votre maquillage avec le L’Oréal Makeup Genious. Depuis 2007, des appareils sont devenus des interfaces prometteuses pour la réalité augmentée comme les lunettes Google Glasses que Google a mis en place.

De surcroît, de nombreux constructeurs portent des projets similaires depuis quelques années. Il est aussi possible de suivre des éléments du corps humain comme les doigts, les bras, les jambes, ou même l’ensemble comme pour la Kinect de Microsoft. La « Spatial Augmented Reality » est un autre concept qui propose des capteurs et de projecteurs autour des utilisateurs pour observer et réagir. Ces derniers n’ont pas besoin de porter d’appareils spécifiques de visualisation. Dans un avenir proche, les équipements portables pourraient disposer de ce type de capteur et de ce fait, accroître les possibilités d’interaction avec l’environnement.

La réalité augmentée : l’avenir professionnel ?

Contrairement à la réalité virtuelle, la réalité augmentée fut majoritairement développée à des fins expérimentales et professionnelles (armée, industrie, etc.) La NASA, par exemple, a mis au point un casque de réalité augmentée, préfigurant ce que sera le Microsoft Hololens plus tard. Cet outil a permis aux utilisateurs d’ajouter plus d’informations sur les éléments physiques.

De nos jours, les entreprises ont déjà compris les enjeux de cette technologie et ont cherché à se l’approprier. Il était nécessaire, et il l’est toujours d’ailleurs, d’utiliser un ordinateur, un écran et d’autres périphériques qui peuvent s’avérer encombrants pour se déplacer. Le secteur de la réalité augmentée connaît un réel essor avec l’arrivée des smartphones et tablettes. Mais cette réalité serait-elle le prochain fossé intergénérationnel ?

La réalité augmentée dans le secteur immobilier

La réalité augmentée est une valeur ajoutée pour le secteur immobilier. Grâce à une tablette, un bâtiment peut être prévisualisé avant construction. Il est même possible d’interagir depuis l’écran sur le modèle 3D projeté.

La réalité augmentée dans l’industrie

La réalité augmentée dans l’industrie promeut plusieurs usines, produits et même des chaînes de production. Avec une application mobile, le fonctionnement d’une machine est présenté sous tous ses angles. Il y a aussi des catalogues augmentés qui peut devenir un outil de vente ultime car les produits en vente sont présentés en réalité augmentée, en 3D.

La réalité augmentée dans les musées

Dans les musées, la réalité augmentée permet de projeter en 3D des objets qui n’ont pas laissé de trace sur Terre afin de reconstituer le passé.

Que nous réserve le futur ?

Dans les années futures, la réalité augmentée sera monnaie courante, tel l’ordinateur qui l’est aujourd’hui. Que diriez-vous si vous travailliez sur vos fichiers en portant des lunettes 3D au travail ou même au quotidien ?

Apple est extrêmement impliqué dans la réalité augmentée et améliore continuellement son outil. La prochaine mise à jour, disponible sur iOS 12, promet plusieurs fonctionnalités comme le multijoueur, ainsi qu’une nouvelle application intégrée au nouvel OS. Le long terme nous réserve probablement encore des casques et lunettes de réalité augmentée encore plus efficaces, communément appelés « réalité mixte ». Initiée par le Hololens de Microsoft en 2015, cette réalité est aujourd’hui suivie par le Magic Leap One, ou encore le Meta 2. Ces casques permettent de scanner l’intégralité des surfaces d’une pièce, permettant alors d’y placer n’importe quel objet virtuel. Il s’agirait d’une vraie révolution !

La réalité augmentée exercera certainement plus tard un impact colossal sur la formation professionnelle du futur. Chez MyConnecting, nous suivons les changements numériques pour innover et optimiser constamment toutes nos formations. Nous ne sommes qu’à l’aube d’une transformation massive de notre consommation de contenus numériques, aux développeurs de jouer !

>> Pour en savoir plus sur nos formations personnalisées, contactez-nous !

Alvina Mahadoo, le 22 mars 2019
Newsletter : Suivez toute l’actualité de la formation



J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.

Pédagogie unique

Grâce à des experts du monde entier et une pédagogie #Hyperpersonnalisée innovante les formations MyConnecting permettent de libérer son potentiel

Trouvez la formation adaptée à votre situation
J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.



Accompagnement humain

Un #Coach spécialisé en développement personnel accompagne chaque apprenant afin de le booster et de garantir la progression pendant la formation MyConnecting

Performance des formations

La puissance de nos diagnostics et notre pédagogie #Opéractionnelle garantissent des formations MyConnecting vraiment efficaces comme le prouve notre taux de satisfaction de 98,3%

Actualités de la formation

Ce site utilise des cookies, les nôtre et ceux de tiers, pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l'audience et vous montrer des publicités personnalisées. En utilisant MyConnecting, vous acceptez notre utilisation de cette technologie. Pour en savoir plus sur les cookies et sur la façon de les gérer, consultez notre Politique en matière de cookies.