OPCA OPCALIA : Interview du directeur île-de-France

OPCA OPCALIA : Interview du directeur île-de-France

Une interview avec le directeur île-de-France de l’OPCA Opcalia, M. Maas, a été réalisée afin que nous puissions échanger sur la nouvelle réforme de la formation professionnelle. Il nous fait part des bénéfices engendrés par cette réforme notamment sur le plan personnel, digital, numérique et global. Interview très enrichissante, que nous vous invitons à lire pour connaître un peu plus sur les questions que soulève la nouvelle réforme de formation professionnelle.

OPCA OPCALIA : Qu’est-ce que le Compte personnel de formation (CPF) a apporté depuis son lancement le 1er janvier 2015 ?

 Réponse de Monsieur Maas, Directeur Île-de-France de l’OPCA Opcalia :

m.maas-opcalia

« Le CPF a permis de relier la formation à l’individu, ce qui a permis à toute personne active d’acquérir des droits progressifs à la formation, mobilisables tout au long de sa vie professionnelle. Une bonne partie des formations du CPF s’est portée sur l’inventaire. Les entreprises de plus de cinquante salariés se sont bien approprié le dispositif.

Par ailleurs, la progression exponentielle du numérique dans les entreprises mène à de profonds changements des métiers. Nous observons la convergence entre la formation des collaborateurs et le besoin des entreprises en compétences et leur évolution, notamment grâce à l’intermédiation des OPCO.

Le CPF, a permis à beaucoup de salariés, mais aussi à des demandeurs d’emploi, de se former. Plus de 5 millions de comptes personnels de formation sont activés en 2018 et le CPF a permis de financer 575 000 formations en 2017. »

Gratuit : le livre blanc sur la réforme

 J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.


OPCA OPCALIA : Le Compte personnel de formation (CPF) sera monétisé à partir de 2019. Qu’en pensez-vous ?

 Réponse de Monsieur Maas, Directeur Île-de-France de l’OPCA Opcalia :

m.maas-opcalia

« C’est plutôt une bonne chose parce que les collaborateurs vont pouvoir mieux visualiser la valeur de leur Compte Personnel de Formation et ainsi mobiliser le montant requis pour se former et répondre, soit aux besoins de l’entreprise, soit à leurs propres besoins en matière de compétences. La question ne porte pas principalement sur la monétarisation, mais sur la désintermédiation. De ce fait, tout salarié bénéficiera d’un accès direct à son Compte Personnel de Formation monétisé via une application mobile.

L’une des questions qui pourrait se poser serait : comment faire pour que l’entreprise et le salarié puissent mobiliser ensemble ce Compte Personnel de Formation, si nécessaire pour permettre l’évolution des compétences du salarié en lien avec les besoins de l’entreprise et (ou) du secteur d’activité ? Les profondes mutations sur le plan numérique renforcent l’impact des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans l’entreprise. Le marché de l’emploi sera bouleversé puisqu’on parle aujourd’hui de 25 % des métiers, qui seront profondément modifiés par le numérique et que l’on compte à peu près 60 % des métiers d’ici 2030 qui ne sont pas encore connus. Les compétences techniques vont être vite obsolètes (durée de vie approximative de 3 ans). Nous entrons donc dans une ère de renouvellement en continu des compétences.

L’une des questions à laquelle nous allons devoir répondre est : comment allons-nous parvenir à faire converger l’intérêt du salarié avec celui de l’entreprise, sur le plan de la formation et des compétences ?

Cela relèvera notamment d’une négociation accrue entre les partenaires sociaux autour d’accords d’entreprise afin de permettre par exemple d’avoir des abondements financiers venant s’ajouter à la somme engrangée par le salarié dans le cadre de son CPF. Cela l’incitera à mobiliser son compte, en cohérence avec les besoins stratégiques de l’entreprise. »

OPCA OPCALIA : Selon vous, quelles sont les opportunités qui découlent de cette nouvelle réforme ?

 Réponse de Monsieur Maas, Directeur Île-de-France de l’OPCA Opcalia :

m.maas-opcalia

Pour l’entreprise

Premier point : « Cette réforme va permettre notamment de former beaucoup de demandeurs d’emploi grâce au PIC (Plan d’Investissement Compétences), par une affectation de fonds de la FPC vers ces publics prioritaires. L’apprentissage est aussi fortement encouragé (simplification administrative, plus de souplesse dans les contenus de formation en lien avec les besoins de l’entreprise, entrée et sortie permanentes…). L’entreprise sera en mesure de créer son propre CFA et ainsi de valoriser ses métiers et sa filière.

L’entreprise va donc devoir s’emparer de ces dispositifs et intégrer dans sa stratégie de recrutement ces outils en lien avec ses besoins en compétences. Une entreprise devra être en mesure de construire des parcours d’accompagnement vers des emplois contractualisés intégrant différents dispositifs (POEC, préapprentissage, apprentissage…) et souvent différents acteurs. »

Deuxième point : « La deuxième opportunité consiste aussi à pouvoir mobiliser d’autres dispositifs plus souples. Je pense à la FEST (formation en situation de travail) ou bien encore à la FOAD (formation ouverte à distance), dont les OPCO auront la charge de faire la promotion. C’est, selon moi, un bon moyen de pouvoir aujourd’hui adapter les compétences aux besoins des entreprises puisqu’on est vraiment au plus près des besoins imminents. Par ailleurs, les entreprises, notamment les PME ont besoin de souplesse. 70 % de notre apprentissage se font dans le cadre opérationnel ; notre société est hyperconnectée, ce qui permet la formation à distance »

Troisième point : « Ceux qui seront en mesure d’analyser leur environnement et de bien comprendre l’écosystème des emplois/compétences, seront alors en mesure de nouer les partenariats stratégiques, vitaux à leur développement. Les OPCO seront là pour les accompagner dans l’élaboration et le déploiement de leur stratégie.

Les entreprises de moins de cinquante salariés, dans le cadre de la convention d’objectifs et de moyens signée par les OPCO, seront accompagnées tout particulièrement pour réussir leur GPEC. »

Pour les branches et les filières professionnelles

« C’est la possibilité pour les branches d’influer sur les contenus des formations professionnelles. Ces mêmes branches vont pouvoir, en lien avec les OPCO et leurs observatoires des compétences, influencer le contenu des diplômes techniques et ainsi favoriser l’adéquation entre besoins et formations en répondant à leur problématique d’emplois non pourvus et en préparant leurs mutations. »

Pour les organismes de formations et les CFA

« Ce sera l’opportunité pour les organismes de formation de se positionner sur l’apprentissage et ainsi d’accroître l’offre de formation.

Pour les CFA, cette réforme va leur permettre de continuer à faire évoluer leur offre en lien étroit avec les besoins des entreprises, car le financement de l’alternance se fera au contrat d’alternance et non par dotation.

Par ailleurs, cette réforme devrait aussi être un booster pour les innovations et le développement des nouveaux pédagogies et outils.

Je pense notamment aux pédagogies réflexives, classe inversée, FABLAB ou en matière d’outils MOOC, SPOC, afin de répondre au mieux à une logique de budget. Le blendedlearning et les parcours de formation multimodale vont ainsi connaître un essor important porté notamment indirectement par la réforme et les progrès rapides de l’intelligence artificielle et la data ».

OPCA OPCALIA : Quels sont les points de vigilance  ?

 Réponse de Monsieur Maas, Directeur Île-de-France de l’OPCA Opcalia :

m.maas-opcalia

« Les CFA vont devoir renforcer leurs compétences sur le plan budgétaire et commercial et être au plus près des besoins des branches et des entreprises de leurs territoires, voire de les anticiper.

Avec le CPF « désintermédié », les OF et CFA vont devoir intégrer dans leur stratégie de développement une démarche B to C.

France Compétences, mais aussi les OPCO et les autres parties prenantes institutionnelles (Régions…) seront notamment les garants de la régulation du système et de la qualité de formation.

Les entreprises devront être en mesure en interne mais aussi en externe de contracter des accords et des partenariats dans une démarche de co-construction afin d’avoir les moyens d’investir dans le développement des compétences et de leur renouvellement continu pour répondre à leurs ambitions.

Dans ce contexte, le DRH va devoir être « polycompétent » en finances, stratégies, négociations, en plus des formations. Il devra se tenir en veille sur toutes les nouvelles modalités pédagogiques. Il va devoir être de plus en plus en mesure d’être un acteur du processus de décision sur le plan stratégique et de prouver le ROI de l’investissement formation.

Dans les TPE/PME, le chef d’entreprise devra être en mesure d’appréhender l’évolution de son environnement pour utiliser au mieux cette réforme comme un levier de croissance.

Les OPCO répondront présent pour accompagner ces transformations ».

OPCA OPCALIA : Pensez-vous qu’il y aura plus de demandes de formations ?

 Réponse de Monsieur Maas, Directeur Île-de-France de l’OPCA Opcalia :

m.maas-opcalia

« Après une période d’adaptation, qui pourrait voir une baisse des demandes de formation, nous devrions avoir une progression s’expliquant par des facteurs structurels, notamment liés au numérique et à la transition environnementale, mais aussi à une politique de l’offre plus dynamique. Par ailleurs, le soutien apporté au PIC, mais aussi à l’alternance devrait avoir certainement des effets positifs. La mobilisation de son CPF, par l’intermédiaire d’une application permettra d’imaginer un impact sur la volumétrie de CPF. Nous pourrions toutefois assister à des modifications profondes sur le plan structurel avec des parcours de formation multimodale, ainsi qu’un accroissement des formations à distance (MOOC, SPOC…), mais aussi des espaces collaboratifs (FABLAB…) »

Allez plus loin sur la Réforme de la formation professionnelle et le CPF

>> Pour en savoir plus sur nos formations éligibles au CPF, contactez-nous !

Alvina Mahadoo, le 4 décembre 2018
Newsletter : Suivez toute l’actualité de la formation



J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.

Pédagogie unique

Grâce à des experts du monde entier et une pédagogie #Hyperpersonnalisée innovante les formations MyConnecting permettent de libérer son potentiel

Trouvez LA formation adaptée à vos besoins
J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.



Accompagnement humain

Un #Coach spécialisé en développement personnel accompagne chaque apprenant afin de le booster et de garantir la progression pendant la formation MyConnecting

Performance des formations

La puissance de nos diagnostics et notre pédagogie #Opéractionnelle garantissent des formations MyConnecting vraiment efficaces comme le prouve notre taux de satisfaction de 98,3%

Actualités de la formation

Ce site utilise des cookies, les nôtre et ceux de tiers, pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l'audience et vous montrer des publicités personnalisées. En utilisant MyConnecting, vous acceptez notre utilisation de cette technologie. Pour en savoir plus sur les cookies et sur la façon de les gérer, consultez notre Politique en matière de cookies.