Comment lutter contre le stress et la procrastination ?

Comment lutter contre le stress et la procrastination ?

Le philosophe Démocrite écrivit : « Reportez toujours les choses et vous n’atteindrez jamais vos objectifs ». Pourtant, perdurent deux fléaux phares du quotidien et du monde du travail – le stress et la procrastination. 95% de la population mondiale serait touchée à un moment ou à un autre par la procrastination, sans compter l’emprise du stress dans plusieurs sphères de la vie. Mais d’où vient le problème ? Quelles en sont les conséquences ? Pourquoi le monde salarial est-il autant concerné par ces phénomènes ?

LES POINTS ESSENTIELS

  • 95% de la population mondiale serait touchée à un moment ou à un autre par la procrastination, sans compter l’emprise du stress dans plusieurs sphères de la vie
  • Les salariés consacrent 1,5 à 3 heures par jour à faire autre chose que leur travail
  • La santé mentale et physique est souvent affectée par le stress et la procrastination
  • Une étude de la Northwestern National Life a découvert que 40 % des travailleurs trouvent leur emploi très stressant
  • Un sondage réalisé par Gallup et UBS révèle que 71 % des employés considèrent qu’ils sont confrontés à un niveau de stress modéré à élevé au travail
  • Portez tous vos efforts sur l’organisation de votre temps ou adoptez la méthode du salami !
  • Faites confiance aux outils du digital et tirez profit du stress et de la procrastination !
  • Restez zen et félicitez-vous !
  • Chez MyConnecting, nous sommes des développeurs de potentiel !

qu’est-ce que le stress et la procrastination ?

Le mot procrastination vient du latin Procrastinio et signifie « remettre à demain ». Le fait de repousser une tâche au lendemain au lieu de l’effectuer le jour même peut éventuellement se transformer en véritable plaie. De récentes études nous donnent des indications sur le manque à gagner, c’est notamment expliqué dans le livre « EMPTY LABOR », écrit par Roland Paulsen. Ce dernier affirme que les salariés consacrent 1,5 à 3 heures par jour à faire autre chose que leur travail.

Le stress, quant à lui, se définit par des réactions de l’organisme, tant émotionnelles que physiques, face à une situation particulière telle que l’approche d’une évaluation, d’un entretien ou d’une présentation. La santé mentale et physique est souvent affectée par le stress et la procrastination. Plusieurs études démontrent que la procrastination engendre du stress…

Le stress engendre des problèmes de tension, fracasse la productivité, la performance cognitive et augmente les risques d’AVC. De plus, des difficultés relationnelles peuvent émerger notamment des cas de divorce ou de licenciement. Si les causes et les conséquences de ces phénomènes sont légion, leurs solutions sont à prendre en considération. Comment donc associer travail au bien-être et au plaisir ?

Qui dit procrastination dit stress !

Après avoir trop procrastiné, c’est le stress qui prend le dessus. Ne pas pouvoir terminer les tâches dans les délais prédéfinis engendre le stress. Cependant, son emprise sur une trop longue période peut avoir des conséquences dévastatrices dans nos vies. Une étude de la Northwestern National Life a découvert que 40 % des travailleurs trouvent leur emploi très stressant, et un sondage réalisé par Gallup et UBS révèle que 71 % des employés considèrent qu’ils sont confrontés à un niveau de stress modéré à élevé au travail.

L’excès de stress serait donc un problème qui touche la majorité des travailleurs. Outre la perte de temps et d’énergie considérables – rien n’est plus fatigant qu’un travail dont vous repoussez continuellement la réalisation, comme le dit si justement le psychologue nord-américain William James – cette habitude de vie est aussi responsable d’un stress élevé.

VAINCRE LA PROCRASTINATION : UNE QUESTION DE GESTION DU TEMPS ET DU STRESS

Lutter contre la procrastination implique une compréhension de la cause. Plusieurs facteurs sont à l’origine de ce phénomène :

  • Le cumul des obligations et des tâches peut angoisser certaines personnes ou celles-ci n’éprouvent pas d’intérêt à les effectuer. Cela peut sembler impossible de tout remplir.  
  • La pression sociale peut aussi en être la cause. Certaines personnes veulent tellement se perfectionner et n’éprouvent nulle envie de remplir les missions qui leur sont confiées si celles-ci ne reflètent pas la perfection tant escomptée. Résultat : elles passent trop de temps à tout peaufiner dans les moindres détails et ainsi tardent pour compléter leur travail. Derrière un procrastinateur se cache un perfectionniste !
  • La peur de l’échec engendre, de ce pas, un stress qui bloque beaucoup de personnes (surtout si celles-ci se sont fixées des objectifs inatteignables). Cette peur pousse à trouver – consciemment ou non – une toute autre distraction pour passer leur temps et ainsi éviter d’être confrontées à ce qui leur fait peur.

Découvrez comment vaincre le stress et la procrastination.

Organisez-vous !

Vous surfez trop sur internet, discutez avec vos collègues alors que vous avez du pain sur la planche ? Lorsque vous procrastinez, votre productivité s’en fait directement ressentir ! Le jour J vous êtes en retard, stressé, et avez du mal à gérer votre temps.

Vous serez donc celui qui progressera très lentement dans la hiérarchie de l’entreprise en sus de bâcler à la dernière minute votre travail. Portez tous vos efforts sur l’organisation de votre temps, ainsi que sur les tâches cruciales que vous risquez le plus de reporter au lendemain.  

Fractionnez vos tâches !

Adoptez la méthode du salami ! Celle-ci consiste à découper une activité en tranches, afin de la rendre plus comestible. Identifiez bien un début et une fin. Si vous avez, par exemple, un rapport à faire, créez d’abord un fichier, faites un sommaire, vérifiez des points, relisez…

De plus, fixez-vous votre propre date butoir à laquelle votre objectif doit être atteint. Astuce : surestimez le temps que vous allez mettre à la réalisation d’une tâche. (Multipliez par 2, voire par 3). Ainsi, vous pourrez mieux gérer les impondérables et éviter les déceptions.

Osez des plans de cinq minutes ! 

Vous avez des mails qui s’accumulent et d’autres tâches à remplir, essayez de traiter l’affaire pour cinq minutes seulement. À vous de voir ensuite si vous avez envie d’enchaîner sur un autre plan. Cette technique, préconisée par le thérapeute Bruno Koeltz, s’avère habile et efficace.

Vous contenez donc votre frustration et faites quelque chose de désagréable pas trop longtemps. Ainsi, l’estime de soi atteint, de ce pas, son point culminant pour avoir accompli une tâche rébarbative ou jugée difficile. Le plaisir est même au rendez-vous !

Faites confiance au digital !

Des outils existent pour vous aider à gérer votre tendance à procrastiner. Le plug in LeechBlock pour Firefox permet d’auto limiter la durée de connexion à certains sites. Par exemple, si vous passez beaucoup trop de temps sur Facebook, vous pouvez limiter votre accès à 15 minutes par jour par exemple, ou à 5 minutes toutes les 3 heures.

Cet outil changera durablement vos habitudes. De surcroît, le logiciel RescueTime est aussi très intéressant pour vous rendre compte du temps perdu. Ce logiciel note tout ce que vous faites, et vous pourrez consulter les rapports et voir à la fin de la semaine quel pourcentage de votre temps passé sur ordinateur a été productif et quel temps a été consacré aux activités inutiles.

Identifiez ce que vous avez à perdre !

Choisir est si difficile que souvent, vous pouvez vous sentir paralysé à l’idée de bouger. Notre époque est celle du choix et est propice à la procrastination décisionnelle, remarque Diane Ballonad-Rolland, coach, formatrice en gestion du temps. Si vous vous sentez submergé, il convient de revenir à des choses très simples comme dresser la liste des avantages et des inconvénients à procrastiner face à une situation particulière.

Quand vous faites appel à votre conscience pour vos actions ou vos inactions et que vous triiez les bénéfices à en tirer, vous libérez votre mental. Cela permet de voir plus clairement ce qu’il en ressort et de visualiser les conséquences de notre inaction.

Tirez profit du stress !

Le stress, à petites doses, peut vous aider à être plus productif en vous procurant un petit boost d’adrénaline qui nous permet d’être efficace, alerte et vif d’esprit. Ce « bon stress » est de courte durée si vous ne le laissez pas vous submerger. Pour éviter d’être submergé, faites une check-list et cochez des cases pour ne rien oublier.

Prenez une feuille blanche, listez toutes les tâches à effectuer dans la journée et dans la semaine. Cochez les cases procure un vrai sentiment de satisfaction et une motivation pour suivre le planning.

Mettez de la musique !

La musique classique exerce un véritable effet apaisant sur tout votre être. Elle ralentit le rythme cardiaque, baisse la tension artérielle et diminue même les niveaux d’hormones du stress. La musique que vous aimez remplit votre cerveau de neurohormones de bien-être, notamment la dopamine.

En outre, elle apaise même l’angoisse et le stress au quotidien. Certaines recherches ont démontré qu’elle est particulièrement bénéfique aux personnes soumises à des événements stressants, comme une opération chirurgicale. Si vous n’avez pas d’écouteurs à portée de main, essayez de fredonner ou de jouer votre propre musique. Après tout, la musique adoucit les mœurs !

Avalez le crapaud !

Brian Tracy, auteur du livre « Avalez le crapaud ! 21 bons moyens d’arrêter de tout remettre au lendemain », recommande quant à lui «d’avaler le crapaud», c’est-à-dire de toujours commencer par les tâches les plus pénibles afin de se dégager l’esprit. L’auteur va droit à l’essentiel pour une bonne gestion personnelle du temps : l’esprit de décision, la discipline et la détermination. Selon un vieil adage, si vous commencez chaque journée en avalant un crapaud vivant, vous aurez la satisfaction de savoir que c’est probablement la pire chose que vous aurez à faire de toute la journée.

Concentrez-vous sur les tâches les plus importantes et veillez à ce qu’elles soient accomplies. Non seulement en accomplirez-vous ainsi davantage en moins de temps, mais encore vous vous en tiendrez à ce qui doit réellement être fait.

Procrastinez pour mieux créer !

Dans son livre « Osez sortir du rang ! Comment les esprits originaux changent le monde », Adam Grant explique que la procrastination, lorsqu’elle est modérée, favorise la créativité. Selon lui, lorsque vous effleurez une question puis la remettez délibérément à plus tard, vous passez plus de temps à envisager d’autres stratégies, parfois plus efficaces.

D’autre part, lorsque vous réfléchissez immédiatement au problème, il y a une possibilité que vous vous fixiez la première idée qui se présente. Il décrit cette stratégie : « La procrastination vous donne le temps de considérer des idées divergentes, de penser de façon non linéaire, de faire des bonds imprévisibles. Du coup, le spectre des idées envisagées est plus large et on finit par choisir un chemin plus original. »

« La Joconde », fruit de la procrastination

Sur cette même lancée, la procrastination est même considérée comme étant un trait courant des esprits créatifs et des grands inventeurs. Léonard de Vinci commença à peindre la Joconde vers 1503 puis abandonna le tableau pour ne le finir que peu de temps avant sa mort, en 1519.

Alors que ses détracteurs pensaient qu’il perdait son temps à faire des expériences optiques qui l’empêchaient de finir ses tableaux, il s’agissait en fait d’études menées pour analyser la façon dont la lumière frappe une sphère, ce qui lui permirent de peaufiner le travail de la Joconde et de son Saint Jean Baptiste. Ses travaux en optique peuvent avoir causé un retard sur un projet, mais ses peintures tardives furent et sont des œuvres-d’art très prisées.

Restez zen !

La procrastination peut générer une sensation de stressaccentuant ainsi votre impression de dispersion. Pour se recentrer dans l’instant présent et être en condition de passer à l’action, des exercices de respiration peuvent être pratiqués pendant trois minutes. Ces exercices réduisent la tension et soulagent le stress, grâce à un supplément d’oxygène. En effet, tout yogi pense que la respiration – connue comme le pranayama ou « la force vitale » – nourrit le corps.

Et la recherche médicale confirme cela. « Les exercices de respiration peuvent vous aider à vous relaxer, parce qu’ils procurent à votre corps une sensation proche de celle d’un corps déjà détendu » explique le site médical WebMD.

Selon la radio NPR, une respiration rapide est un signe de stress qui stimule le système nerveux orthosympathique. En revanche, respirer profondément provoque l’effet inverse : cela stimule la réaction du système nerveux parasympathique, qui vous aide à vous apaiser.

Le yoga, la méditation, quelle que soit la discipline choisie représentent une opportunité unique pour se reconnecter avec soi-même et être plus zen.

Félicitez-vous !

Avant de vous attaquer à votre liste de tâches, fixez-vous une récompense pour vous motiver. Soyez content de vous lorsque vous avez accompli une tâche embêtante. Même s’il s’agit d’un plan de cinq minutes. Accordez-vous un café, une sortie avec un ami ou même un moment de détente au soleil et vous repartirez de plus belle.  

Suivez une formation efficace !

Chez MyConnecting, nous sommes des développeurs de potentiel. Nos formations uniques et personnalisées, construites sur-mesure en fonction de vos passions, vos centres d’intérêt et vos objectifs garantissent votre réussite. Nous mettons à votre disposition des formateurs et des coachs experts qui boostent votre confiance et votre motivation tout au long de votre parcours de formation. Osez le bonheur en formation grâce à notre pédagogie positive !

>> Pour découvrir nos formations personnalisées, contactez-nous !

Alvina Mahadoo, le 24 janvier 2019
Newsletter : Suivez toute l’actualité de la formation



J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.

Pédagogie unique

Grâce à des experts du monde entier et une pédagogie #Hyperpersonnalisée innovante les formations MyConnecting permettent de libérer son potentiel

Trouvez la formation adaptée à votre situation
J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.



Accompagnement humain

Un #Coach spécialisé en développement personnel accompagne chaque apprenant afin de le booster et de garantir la progression pendant la formation MyConnecting

Performance des formations

La puissance de nos diagnostics et notre pédagogie #Opéractionnelle garantissent des formations MyConnecting vraiment efficaces comme le prouve notre taux de satisfaction de 98,3%

Actualités de la formation

Ce site utilise des cookies, les nôtre et ceux de tiers, pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l'audience et vous montrer des publicités personnalisées. En utilisant MyConnecting, vous acceptez notre utilisation de cette technologie. Pour en savoir plus sur les cookies et sur la façon de les gérer, consultez notre Politique en matière de cookies.