L’obsolescence personnelle programmée

L’obsolescence personnelle programmée

Les nouvelles technologies sont omniprésentes de nos jours. Tout comme la révolution industrielle a bouleversé la vie des gens au 19ème siècle, celle numérique en fait de même aujourd’hui. Face aux changements et innovations technologiques qui avancent à une vitesse folle, une crainte nous guette : ferions-nous face à une « obsolescence personnelle programmée » ? Serions-nous capables de rester à la page et de ne pas se laisser submerger par l’innovation technologique causée par le numérique ? Pourquoi est-il devenu impératif de se former au numérique ou de se mettre à niveau ?

La révolution numérique a eu un impact significatif sur tous les aspects de nos activités, de notre économie et de notre vie quotidienne. Il ne s’agit pas seulement d’adopter une nouvelle technologie, mais un changement de processus de pensée et de culture d’une organisation. Notre façon de communiquer, d’apprendre, de faire des achats, d’effectuer des transactions financières et nous informer a été modifiée par la transformation numérique. Les smartphones, Google Maps, les réseaux sociaux, les outils d’apprentissage en ligne, les portails de paiement en ligne et nombre de ces applications et outils ont largement influencé notre vie quotidienne. Même les plus réfractaires aux changements occasionnés par la technologie devront tôt au tard s’y mettre pour ne pas être complètement dépassés par elle. Que se soit dans notre vie au quotidien ou au travail, il devient impératif de ne pas laisser un fossé se creuser au risque de faire face à des difficultés grandissantes plus les années vont passer et être en proie à « l’obsolescence personnelle » . D’ailleurs, les entreprises l’ont bien compris et la plupart d’entre elles ont mis en place des stratégies pour répondre au défi du numérique.

Une accélération technologique sans précédent

Selon une étude de Grenade & Sparks, plus d’un quart des français se sentaient dépassés par la technologie. Et cela ne concernent pas que les seniors, qui sont évidemment concernés, mais également beaucoup de personnes de la fameuse génération X (nées entre 1961 et 1981) et plus surprenant encore, de la génération Y (nées entre 1981 et 1999). En ce qui concerne, les « digital natives », c’est-à-dire ceux qui ont grandi dans un environnement numérique, ils ont une capacité plus importante d’adaptation face aux changements incessants en matière de technologie. Les progrès et innovations numériques s’avèrent être trop brutaux et viennent en flux ininterrompus et provoque un sentiment anxiogène chez beaucoup de personnes. Elles préfèrent se réconforter en restant dans leur zone de confort en maintenant leurs vielles habitudes et façon de faire plutôt que d’essayer de courir derrière une technologie qui les dépasse. Mais est-ce une bonne solution ? Peut-on faire fi des nouvelles façons de faire ou de travailler ? Cela est de plus en plus difficile. On ne peut se passer de l’ordinateur, des e-mails ou de certains logiciels sur le plan professionnel, par exemple. Même dans la vie de tous les jours, beaucoup d’objets ou de manières de faire font face à l’obsolescence ou disparaissent carrément. Sans compter le fossé intergénérationnel qui se creuse et qui provoque de l’incompréhension. De plus en plus, il semble évident que l’on peut plus se permettre d’être totalement insensibles aux innovations technologiques, au risque de se retrouver totalement largué.

La transformation numérique

La transformation numérique est la transformation profonde des activités, processus, compétences et modèles des activités commerciales et organisationnelles pour tirer pleinement parti des changements et des opportunités de l’ensemble des technologies numériques. Cela signifie parfois que l’on s’éloigne des processus métier de longue date sur lesquels les entreprises ont été bâties au profit de pratiques relativement nouvelles encore en cours de définition mais qui promettent d’apporter plus d’efficacité et de rentabilité. En effet, l’innovation, la science et la technologie sont devenus les principaux moteurs de la croissance économique au niveau mondial. Aucune transformation numérique ne peut être couronnée de succès sans l’adhésion et les montées en compétences des collaborateurs.

L’impact sur l’employabilité

Vous pourriez peut-être éviter la révolution numérique à la maison mais sur le lieu de travail, il devient de plus en plus difficile de s’en sortir avec une connaissance limitée de la technologie. D’ailleurs, aujourd’hui pour intégrer certaines entreprises, la connaissance de Microsoft Office est un prérequis. Mais cela n’est plus suffisant. Dans n’importe quel secteur, une connaissance des usages du numérique est devenue nécessaire pour qu’un employé se maintienne dans son emploi ou pour se donner les meilleures chances sur le marché du travail. En 2015, la Chambre des lords au Royaume Uni a déclaré que les compétences numériques devraient être enseignées en tant que troisième « matière principale », aux côtés des mathématiques et des langues.  

Obsolescence personnelle programmée

L’évolution rapide de la technologie diminue la pertinence des diplômes et les formations suivies à l’école. La menace qui guette est un effet « d’obsolescence programmée » personnelle. Si on ne se met pas à la page des nouvelles technologies, si on n’acquiert pas de nouvelles compétences pour développer son agilité, on risque de se retrouver dépassé avec des impacts négatifs sur son emploi et son employabilité. La génération Y et la génération Z ont, pour la plupart, grandi avec la technologie numérique. Mais pour les gens plus âgés ou les jeunes qui n’ont pas grandi dans des familles ayant les moyens, ces compétences ne peuvent être considérées comme acquises. Pour eux, il s’agit de se tenir informé des changements technologiques et se former pour acquérir les compétences nécessaires pour ne pas se laisser submergés.   

Un écart entre employés aguerris et néophytes

En matière de productivité, 67 % des actifs utilisent des outils informatiques dans le cadre professionnel (e-mail, Word, tableur…) mais 63% déclarent être moins efficaces du fait de leurs lacunes. Ils regrettent une perte de temps, notamment. Ces salariés sont constamment confrontés à des changements de leur environnement de travail ainsi que l’obsolescence de certaines manières de faire et sont souvent insuffisamment accompagnés face aux mises à niveaux de logiciels, du déploiement de nouveaux matériels informatiques ou l’arrivée d’un nouveau CRM. Certains, plus motivés que les autres, s’autoforment pour rester à la page et cela provoque un écart entre différents salariés selon leurs approches face à ces changements. Un fossé se creuse ainsi entre ceux qui sont suffisamment armés pour se débrouiller tout seul et le reste des actifs. Si on considère, par exemple, les difficultés qu’éprouvent certaines personnes à utiliser une simple suite bureautique, on peut comprendre que ce soit une vraie difficulté pour des gens moins aguerris à utiliser d’autres outils qui demanderaient plus de compétences techniques et être productifs dans leur travail.

Un besoin impératif de formation continue

Pour pallier cette menace « d’obsolescence programmée » personnelle ou tout simplement pour ne pas se mettre en porte à faux avec son emploi à cause d’un manque de connaissances numériques, la formation professionnelle est devenue incontournable. En effet, les compétences doivent être adaptées, développées ou mises à niveau pour être en adéquation avec les métiers qui évoluent sans cesse. Par ailleurs, les avantages de se former au numérique sont légion. C’est notamment l’assurance de rester « connecté » aux nouvelles technologies. Par ailleurs, une étude récente démontre que les personnes qui acquirent une nouvelle connaissance dans un domaine, que ce soit un « process » au travail ou une astuce pour optimiser un réseau social, en tirent un sentiment de satisfaction et de plaisir.

Se former au digital

Le développement des compétences des collaborateurs et leur adéquation avec les métiers de demain sont des préoccupations majeures de MyConnecting. Conscient de l’importance de la transition digitale que vivent aujourd’hui les entreprises et leurs salariés, quel que soit le secteur, et de l’importance d’avoir une stratégie digitale, MyConnecting propose une offre de formation digitale unique sur le marché. Les collaborateurs sont d’abord sensibilisés aux enjeux du digital et ensuite nous leur proposons des formations personnalisées par rapport aux besoins spécifiques de leurs métiers et pour qu’ils puissent maîtriser les nouveaux outils.

>> Pour en savoir plus sur nos formations personnalisées, contactez-nous !

Rana Ramjaun, le 26 mars 2019
Newsletter : Suivez toute l’actualité de la formation



J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.

Pédagogie unique

Grâce à des experts du monde entier et une pédagogie #Hyperpersonnalisée innovante les formations MyConnecting permettent de libérer son potentiel

Trouvez LA formation adaptée à vos besoins
J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.



Accompagnement humain

Un #Coach spécialisé en développement personnel accompagne chaque apprenant afin de le booster et de garantir la progression pendant la formation MyConnecting

Performance des formations

La puissance de nos diagnostics et notre pédagogie #Opéractionnelle garantissent des formations MyConnecting vraiment efficaces comme le prouve notre taux de satisfaction de 98,3%

Actualités de la formation

Ce site utilise des cookies, les nôtre et ceux de tiers, pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l'audience et vous montrer des publicités personnalisées. En utilisant MyConnecting, vous acceptez notre utilisation de cette technologie. Pour en savoir plus sur les cookies et sur la façon de les gérer, consultez notre Politique en matière de cookies.