Formation : Interview sur les pédagogies alternatives

Formation : Interview sur les pédagogies alternatives

Une interview avec Monsieur Michel Lardé, auteur du livre « La Pédagogie Active » édité chez Évidence Éditions, a été réalisée afin que nous puissions échanger sur l’importance de la pédagogie, notamment des pédagogies alternatives, dans le monde de l’enseignement et de la formation professionnelle. De plus, en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale, l’Académie des sciences et l’Académie des technologies, il a participé à l’organisation de séminaires nationaux et de colloques scientifiques, ce qui rend son expertise plus qu’enrichissante. Nous vous invitons donc à lire cette interview pour connaître un peu plus sur la place qu’occupe la pédagogie dans l’enseignement.

Quelles sont les différences entre les pédagogies classiques et les pédagogies alternatives ?

Réponse de M. Lardé :

pédagogies alternatives

« Les pédagogies alternatives proposent un regard différent des pédagogies classiques. Il y a de nombreuses variantes avec des différences marquées. Chaque courant pédagogique a ses points forts et ses faiblesses. D’une façon générale dans la pédagogie alternative, l’éducation est appréhendée différemment : l’apprenant est au centre d’un système qui s’adapte à ses besoins.

C’est l’inverse pour la pédagogie classique avec son enseignement magistral et où l’apprenant reste encore de nos jours trop souvent réduit à ses résultats avec un profil de notes couchées sur un relevé. Le système de pédagogie classique met l’accent sur les matières académiques comme les mathématiques, les langues, l’histoire, la géographie, la physique et la chimie. L’enseignement reçu est le même pour tous les élèves et ne tient pas compte des singularités qui sont propres à chacun et notamment leur rythme d’apprentissage.

À la différence et dans les pédagogies alternatives, les matières sont variées et transversales. L’apprentissage se fait au rythme de chaque apprenant, et les relations sont toujours personnalisées avec le formateur. Les apprenants explorent différemment l’ensemble de ces matières avec une valeur ajoutée axée surtout sur la découverte et la créativité.

Dans les établissements scolaires, de nombreux enseignants pratiquent un mélange de ces deux pédagogies. En appliquant l’une ou l’autre d’une façon excessive, le formateur va à l’encontre de l’apprenant et de l’objectif principalement recherché : apprendre à apprendre et l’aider à devenir un citoyen responsable capable de construire ses savoirs.

La pédagogie alternative peut être tout simplement considérée comme une option à la pédagogie classique. Toute la difficulté pour les enseignants est de l’adapter dans un programme avec des horaires spécifiques et des évaluations inspirées du système d’enseignement classique. Il faut savoir que lors de leur formation, les formateurs et enseignants ne sont pas formés aux pédagogies alternatives au sens strict du terme. En revanche, dans le cadre d’une formation plus poussée ou de leur « master », ils peuvent s’orienter et travailler leur thème de recherche axé sur les pédagogies alternatives dans un cadre qui reste expérimental.

Toutefois, il faut comprendre que ces pédagogies alternatives ne seront pas forcément efficaces au niveau d’une école ou d’un établissement type collège. L’évidence est qu’un apprenant ne peut pas suivre une pédagogie alternative pour revenir l’année suivante à un système classique. Quant à l’utiliser, il faut rester prudent sur certaines adaptations méthodologies éducatives qui n’ont pas fait leurs preuves et qui méritent d’être évaluées avant d’être généralisées. »

Livre Blanc : Tout savoir sur la pédagogie

J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.


Pédagogies alternatives : Qu’est-ce que la pédagogie active ?

« La pédagogie active n’est pas une nouveauté. À la différence de la pédagogie traditionnelle qui est axée sur le corps enseignant et l’apprentissage des contenus, la pédagogie active est centrée sur les apprenants et sur leur liberté de choix.

L’éducation ne se réduit pas à l’acquisition de connaissances, aussi nécessaires soient-elles. Elle passe surtout par la réalisation de projets alliant action et réflexion, débordant du cadre traditionnel des apprentissages, et souvent avec la participation d’un partenaire extérieur local. Relevant nécessairement d’une pédagogie centrée sur l’apprenant, la pédagogie active permet de développer des démarches pluridisciplinaires, voire interdisciplinaires, reposant sur la liberté d’initiative de l’enseignant ou du formateur et d’un groupe d’apprenants qui choisissent ensemble de mettre en commun une situation concrète autour d’un projet.

C’est une méthode privilégiée en ce sens qu’elle est active et motivante. Cette pédagogie implique des relations non hiérarchisées entre corps enseignant ou formateur et apprenants avec des objectifs ciblés dès le départ. Elle permet de rendre l’apprenant autonome et responsable de son apprentissage. Dans tout projet, les méthodes d’apprentissage nécessitent une participation active de la part de celui-ci, qu’elle soit individuelle ou collective.

Par son implication, l’apprenant joue un rôle dans la conduite du projet, se responsabilise et agit. Le rôle de l’enseignant ou du formateur s’apparente à la fois à celui d’un accompagnateur, d’un partenaire et d’une personne-ressource. Son ambition est aussi de placer l’apprenant en position de « chercheur ». D’une façon générale, ce mode d’apprentissage stimulant crée la motivation : l’apprenant, en agissant, développe ses capacités d’analyse et apprend à résoudre les problèmes seul ou en groupe.

Cette méthode pédagogique permet à l’apprenant de s’affirmer dans le cadre d’un projet personnel, en se familiarisant avec la complexité du monde professionnel. Il existe de nombreux projets, individuels, plus souvent collectifs, dans des champs très divers d’une grande richesse pédagogique et à forte valorisation sociale. La pédagogie active, plus encore que comme une pédagogie de projet ou une forme d’apprentissage par projet, ne peut se réaliser entièrement que lorsqu’elle conduit à un travail d’équipe. »

Pensez-vous que la pédagogie active soit la méthode la plus efficace en formation ?

« L’intérêt de cette méthode pédagogique consiste à faire en sorte que les adultes apprennent quelque chose qui a réellement du sens pour eux et qu’ils puissent construire leurs compétences dans des situations proches de leurs quotidiens professionnels. Il est efficace si l’apprentissage se fait dans l’action, sur la façon d’agir et la remise en question des acquis. Dans les universités et les centres de formation, la pédagogie active se matérialise par des supports divers : situations de simulations ou de travail réels, des jeux d’entreprise, des études de cas, des didacticiels, etc. »

Comment mettre en place une pédagogie active en formation ?

« Beaucoup d’enseignants pensent que la pédagogie active est une manière d’accompagner pédagogiquement des enfants et des adolescents dans leurs apprentissages scolaires et ne s’imaginent pas qu’elle peut être largement mise au service de la formation des adultes. C’est un courant éducatif qui a tendance à se développer de nos jours. Non en tant que « tendance » et tout en conservant ses principes, il faut bien différencier enseignement et apprentissage.

Quels que soient le domaine et le thème, toutes les formations peuvent se traiter à travers la pédagogie active à condition que les formateurs s’engagent dans ce domaine. Rappelons qu’elle a pour objectif de rendre les apprenants acteurs de leurs apprentissages pour qu’ils construisent leurs savoirs à travers des situations d’investigation. Elle passe donc par une recherche de la part des apprenants et une confrontation permanente entre eux sans l’intervention du formateur.

La pédagogie active peut être un bon moyen de former un adulte. Elle permet de l’accueillir en formation avec son passé, ses connaissances, ses besoins, ses appréhensions. Le formateur doit pouvoir en toute situation apporter une expertise fine sur les thèmes enseignés. Il faut rappeler que dans toute formation adulte, le formateur doit pousser les apprenants à se questionner sur le contenu de la formation, à s’interroger sur ce qu’ils apprennent et surtout le pourquoi de ce qu’ils apprennent. « Se regarder agir » donne le sentiment de réussite chez l’adulte en formation. C’est particulièrement efficace en matière d’enseignement ou de formation. Pour rappel, la pédagogie active fait partie des méthodes qui relèvent de ce qu’on dira « apprendre en faisant ». Il s’agit d’impliquer les apprenants dans des situations réelles pour qu’ils puissent utiliser leurs compétences et les faire évoluer au cours de leur formation. La pédagogie active peut amener le formateur à penser autrement son rôle. Il est au centre de toute activité de formation en tant que référent incontournable. C’est le « facilitateur » et le trait d’union entre l’adulte en formation et l’environnement de travail, et aussi entre l’apprenant et ses pairs.

Il doit organiser le cadre du travail propice à la sollicitation de l’apprenant et proposer les activités aux bons moments lorsqu’il est en mesure de surmonter ses propres difficultés. L’auto-évaluation est fondamentale pour ne pas rendre l’apprenant réellement dépendant du jugement du formateur. De plus, les objectifs et le contexte de la formation restent liés aux supports de travail et d’étude, de la durée de formation, à distance ou en présentiel, bien entendu différents en université, en CFA ou dans un centre d’apprentissage professionnel « embarqué ».

Pour mettre en place la pédagogie active, le formateur doit essentiellement structurer son enseignement en fonction des problèmes à résoudre dans sa discipline, créer des activités courtes et relativement complexes pour susciter l’intérêt prolongé des apprenants, abandonner la méthode d’enseignement frontale, anticiper les difficultés en développant la culture du « droit à l’erreur », inciter l’apprenant à réfléchir à ses erreurs et à en trouver les solutions et surtout enseigner autrement avec des outils web … Tel est le cas pour la classe inversée qui se développe beaucoup ou le web où l’autoformation prend de plus en plus d’importance. C’est une opportunité de remise en question et d’évolution. La pédagogie active est une solution, en ce sens qu’avec le recours aux MOOC, le formateur peut donner une réelle valeur ajoutée à ses formations. »

Pédagogies alternatives : Pourquoi opter pour la pédagogie active ?

« Dans la pédagogie active, l’apprenant est placé au centre du processus d’apprentissage. Elle contribue grandement à lui faciliter l’acquisition des compétences et aptitudes qui lui seront essentielles pour aborder sereinement leur vie professionnelle future. Il y a beaucoup de raisons d’opter pour la pédagogie active, toutes aussi valables de l’école maternelle jusqu’aux établissements scolaires d’études supérieures et de formations professionnelles, dont les plus connues :

  • En mettant l’apprenant dans une situation d’acteur actif,
  • En favorisant l’autonomie, le développement personnel de l’apprenant et le sens de la responsabilisation,
  • En développant le sentiment d’efficacité personnelle de l’apprenant par l’utilisation de la pédagogie par l’erreur,
  • En valorisant les compétences disciplinaires attendues par le développement d’autres compétences comme la résolution de problèmes, l’imagination, l’autocritique et le travail collaboratif par groupes ou îlots,
  • En encourageant l’apprentissage par la résolution de problèmes pour privilégier l’analyse, la réflexion, la conception et l’action dans un contexte de travail par équipe sans formation particulière,
  • En suscitant la satisfaction d’apprendre par la découverte et la curiosité,
  • En intégrant plus facilement les différents outils technologiques à disposition qui apportent créativité et épanouissement à l’apprenant
  • L’intérêt d’évaluer les activités d’apprentissage dans un contexte de compétences et de capacités, qui diffèrent de l’évaluation classique des connaissances. »

Quelles sont les clés de réussite pour l’intégration d’une pédagogie active ?

« Cette question s’adresse plutôt aux enseignants et formateurs qui la pratiquent à différents niveaux. L’intégration d’une pédagogique active demande de la part du formateur un investissement personnel conséquent : une autre façon de travailler, de la sérénité, le désir de collaborer et beaucoup de persévérance. Selon moi, l’enseignant ou le formateur doit absolument éviter d’idéaliser toute forme de pédagogie active au bénéfice d’une autre et bien maîtriser son sujet avec expertise. La mise en place de cette forme de pédagogie prend du temps, voire quelques années pour être bien maîtrisée et efficace d’autant plus qu’il faut souvent adapter les contenus pédagogiques. »

Pensez-vous que la méthode Montessori soit adaptée aux adultes ? Pourquoi et comment ?

« La pédagogie Montessori, qui est une alternative à l’éducation classique et qui forme partie des pédagogies alternatives, propose un enseignement horizontal basé sur une pédagogie de l’éveil et de l’autodiscipline. Ses travaux portent exclusivement sur les stades de développement et se limitent à l’enfance et l’adolescence. Le palier adulte étant atteint, nous pouvons considérer que sa méthode d’enseignement pour la formation des adultes est un non-sens. Nous constatons que sa méthode d’enseignement peut porter sur toute approche de l’individualisation de la formation des adultes. L’éducabilité des adultes est un postulat de base en formation.

La pédagogie Montessori suggère la mise en place d’un environnement fermé et un programme d’activités particulièrement rigides, souvent négligés dans de nombreux centres de formation. Le principe fondamental de la pédagogie Montessori doit répondre à l’équilibre entre la discipline et la liberté et l’une ne peut être assujettie à l’autre. Considérée sous cet angle, la pédagogie proposée par Montessori reste un défi en matière de formation. Il faut bien distinguer les pédagogies alternatives telles que « Montessori » individualisées et la pédagogie individualiste qui émane plutôt d’un enseignement vertical ou classique, celui des formations pour adultes. »

Livre Blanc : Tout savoir sur la pédagogie

J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.

>> Pour découvrir la pédagogie MyConnecting, contactez-nous !

Alvina Mahadoo, le 2 octobre 2019
Newsletter : Suivez toute l’actualité de la formation


J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.

Pédagogie unique

Grâce à des experts du monde entier et une pédagogie #Hyperpersonnalisée innovante les formations MyConnecting permettent de libérer son potentiel

Trouvez LA formation adaptée à vos besoins


J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.

Accompagnement humain

Un #Coach spécialisé en développement personnel accompagne chaque apprenant afin de le booster et de garantir la progression pendant la formation MyConnecting

Performance des formations

La puissance de nos diagnostics et notre pédagogie #Opéractionnelle garantissent des formations MyConnecting vraiment efficaces comme le prouve notre taux de satisfaction de 98,3%

Actualités de la formation

Ce site utilise des cookies, les nôtre et ceux de tiers, pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l'audience et vous montrer des publicités personnalisées. En utilisant MyConnecting, vous acceptez notre utilisation de cette technologie. Pour en savoir plus sur les cookies et sur la façon de les gérer, consultez notre Politique en matière de cookies.