QVT : La bonne posture pour être heureux

QVT : La bonne posture pour être heureux

Le salaire n’est plus l’unique critère déterminant dans le choix d’un emploi. Plusieurs autres facteurs entrent en ligne de compte lorsqu’on prend cette décision comme la Qualité de Vie au Travail (QVT) et la formation, entre autres. En effet, une formation continue engendre de réels effets positifs sur la santé de la personne formée. Tout comme prendre une bonne posture au bureau contribue à l’amélioration de la QVT. Retrouvez une infographie détaillée sur les bonnes postures à adopter au bureau, à la fin de cet article.

Évolution du mode de travail

Depuis plusieurs années, la Qualité de Vie au Travail (QVT) est au centre des préoccupations des employés. Ces derniers considèrent que c’est tout aussi important dans leur épanouissement et leur bien-être au travail. Avec la transformation digitale, la nature et le mode de travail évoluent. Les employés se retrouvent à passer de plus en plus de temps devant des écrans. De plus, ils sont assis à leurs postes de travail dans des postures pas toujours appropriées. Ces nouvelles habitudes ne sont pas sans conséquences pour la santé, surtout pour le corps qui en fait principalement les frais.

Le poste de travail est au cœur de la transformation digitale. On passe de plus en plus de temps devant des écrans (ordinateur, tablette, mobile et TV), conséquence de l’utilisation sans cesse grandissante des nouvelles technologies. En effet, 73 % des français passent leur journée assis à leurs postes. Chiffre plus inquiétant, 7 % des sinistres professionnels sont des maladies professionnelles, dont 85 % sont dues à des troubles musculo-squelettiques. Une utilisation optimisée et ergonomique du poste de travail est devenue primordiale pour préserver nos bras, nos poignets et nos cervicales, entre autres, des effets nuisibles sur le corps d’une mauvaise posture au bureau. Plusieurs mesures peuvent être prises pour limiter ces risques.

Le fauteuil : le dos bien droit

Afin d’éviter les douleurs dorsales, il faut se tenir bien droit sur son fauteuil. D’ailleurs, beaucoup de travailleurs en souffrent à force d’être courbés devant leur ordinateur. Faire attention à sa position sur le fauteuil permet de protéger sa colonne vertébrale et ses lombaires. Il est recommandé de coller son dos à la partie inférieur du fauteuil pour avoir le meilleur soutien possible. Un coussin au niveau des reins peut aussi s’avérer très efficace. Il est parfois difficile de penser à sa position sur sa chaise lorsqu’on est concentré dans la réalisation d’une tâche. Il faut donc essayer de penser à repositionner son dos, autant de fois que possible, au cours de la journée de travail.

Les accoudoirs sont très utiles pour réduire la tension au niveau du cou, des épaules et des coudes. Pour un meilleur confort, les bras doivent prendre un angle de 90°. Cela permet aux coudes et aux mains d’être alignés.

Les pieds bien posés sur le sol

Les pieds doivent être bien posés sur le sol. Il est conseillé de décroiser les jambes et de les avoir bien perpendiculaires au sol. Ainsi, on aura moins tendance à se contorsionner et la circulation sanguine n’en sera que plus fluide.

Clavier et souris

Le clavier doit, de préférence, être placer à plat sur le bureau, ce qui permet de garder les poignets bien alignés. Il faut poser les avant-bras sur le plan de travail de sorte qu’ils soient parallèles aux cuisses et perpendiculaire au dos. Pour une utilisation optimale, vous pouvez opter pour un clavier ergonomique.

La souris, quant à elle, doit être à portée de main, à la hauteur du clavier. Un bon positionnement de la souris évite les contorsions du corps pour l’atteindre. On peut changer de temps en temps de côté permettant ainsi de stimuler des muscles différents et d’éviter les blessures musculaires.

L’écran

L’écran doit être positionné, idéalement, de 60 cm à 90 cm du visage. Afin de limiter les mouvements de la tête, le haut de l’écran doit être à hauteur des yeux. Il ne faut pas garder les yeux rivés sur l’écran. Il faut les bouger régulièrement en regardant ailleurs. La tolérance des yeux face à un écran n’en sera que meilleure.

L’éclairage

Avoir un bon éclairage peut éviter bien de troubles aux yeux. En effet, la fatigue augmente lorsqu’on travaille dans un environnement sombre ou mal éclairé car nous sollicitons encore plus nos yeux qui en font les frais. La luminosité de l’écran doit être adaptée en fonction de l’environnement. Si on travaille dans un endroit peu éclairé, on baisse la luminosité de l’écran afin de préserver les yeux. En revanche, on augmente la luminosité de l’écran si on se trouve dans un environnement très éclairé. Cela permet de voir plus facilement les informations sur l’écran.

Le bureau

Avoir une surface de travail bien organisée est tout aussi important au quotidien. Les objets et outils de travail les plus couramment utilisés doivent être facilement accessibles et ceux dont on se sert le moins sont réservés aux endroits plus difficiles d’accès et qui nécessite que l’on fasse un effort pour les atteindre. Le fait de travailler dans un espace de travail bien rangé et ergonomique permet également d’augmenter la productivité. Donc, il ne faut pas hésiter à réorganiser le bureau en conséquence.

Se dégourdir les jambes

Il ne faut pas rester assis sur son fauteuil même si la majorité des tâches que l’on effectue se fait de son bureau. Cela ne fait pas du bien au corps. Il est conseillé de faire l’effort de se lever de sa chaise plusieurs fois par jour. Ainsi on évite que le corps ne s’engourdisse et qu’on se fatigue les yeux. En effet, rester dans une position assise trop longtemps peut provoquer de mauvaises tensions dans les hanches et des douleurs dans le bas du dos, à la nuque et aux épaules. Il faut aussi penser à faire des étirements, ne serait-ce que 5 minutes par jour. Ces 5 minutes pourraient grandement contribuer à améliorer la QVT.

On constate que les jeunes actifs espèrent vivement un réaménagement de leurs postes de travail. Ils sont plus de 9 sur 10 à ne plus vouloir d’un bureau classique. D’ailleurs, on note déjà une évolution dans l’aménagement des postes de travail dans certains bureaux qui basculent vers des postes « assis-debout » qui favorisent des changements de posture plus fréquents durant la journée. La fluidité sanguine est ainsi stimulée, limitant les risques de troubles musculo-squelettiques, ce qui a pour effet d’améliorer nettement la QVT. En attendant, pensez à prendre les mesures nécessaires afin de préserver votre corps des effets nuisibles d’une mauvaise posture au bureau.

La formation : source de bien-être

La formation offre la possibilité à l’employé de s’épanouir dans son poste. Elle est source de contentement, de vecteur d’amélioration ainsi que de création de valeurs. Selon une étude publiée en 2012, Daniel Fujiwara, économiste à la London School of Economics and Political Science, des effets significatifs et positifs de la formation continue sont constatés sur la santé, le bien-être et le travail du salarié. Par exemple, la valeur de l’effet sur la santé peut se chiffrer à £ 148 (environ 168€) par personne et par formation continue. Pour Fujiwara c’est la somme que la personne formée devrait débourser afin de voir une amélioration de sa santé similaire à celle obtenue grâce à la formation continue.

>> Pour en savoir plus sur nos formations personnalisées, contactez-nous !

Infographie QVT : La bonne posture pour rendre vos salariés heureux

Infographie QVT : La bonne posture pour rendre vos salariés heureux
Rana Ramjaun, le 5 octobre 2018
Newsletter : Suivez toute l’actualité de la formation


J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.

Pédagogie unique

Grâce à des experts du monde entier et une pédagogie #Hyperpersonnalisée innovante les formations MyConnecting permettent de libérer son potentiel

Trouvez LA formation adaptée à vos besoins


J’autorise MyConnecting à utiliser mes coordonnées dans le cadre légal défini dans les mentions légales.

Accompagnement humain

Un #Coach spécialisé en développement personnel accompagne chaque apprenant afin de le booster et de garantir la progression pendant la formation MyConnecting

Performance des formations

La puissance de nos diagnostics et notre pédagogie #Opéractionnelle garantissent des formations MyConnecting vraiment efficaces comme le prouve notre taux de satisfaction de 98,3%

Actualités de la formation

Ce site utilise des cookies, les nôtre et ceux de tiers, pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l'audience et vous montrer des publicités personnalisées. En utilisant MyConnecting, vous acceptez notre utilisation de cette technologie. Pour en savoir plus sur les cookies et sur la façon de les gérer, consultez notre Politique en matière de cookies.