Financement

Vous voulez financer votre projet de formation ? C’est possible ! Découvrez les différents dispositifs, les différentes manières de financer et / ou de faire financer votre formation et identifier le ou les mieux approprié(s) selon votre situation : salarié, demandeur d’emploi, responsable formation… et votre secteur d’activité.

Cpf

Le compte personnel de formation- CPF

Depuis le 1er janvier 2019, les heures de CPF et de DIF acquises au 31 décembre 2018 sont converties en euros sur la base de 15 euros de l’heure, fixé par décret par l’État. Durant une phase transitoire, de janvier à octobre 2019, les droits du compte sont affichés à la fois en heures et en euros afin de permettre à chacun de s’approprier le changement. À partir d’octobre 2019, les comptes seront totalement en euros. Les comptes étaient jusqu’alors alimentés à raison de 360 euros par an (24h multipliées par 15 euros) pour une activité à temps plein. À partir de 2020, au titre des droits acquis en 2019, les comptes seront alimentés de 500 euros par an pour toute activité à mi-temps ou plus dans une limite de 5 000 euros cumulés. Pour les moins qualifiés, ce montant sera de 800 euros avec un plafond à 8 000 euros.

Opco

Actions collectives

Les OPCO, opérateurs de compétences, sont amenés à jouer un rôle important dans le monde de la formation professionnelle. La loi du 5 septembre 2018, « Avenir professionnel », redessine les contours du financement et de la prise en charge de la formation professionnelle en France. En effet, les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) deviennent les opérateurs de compétences (OPCO) qui auront pour vocation d’être des opérateurs au service des nouveaux besoins en compétences pour l’ensemble des entreprises et les salariés. Des critères tels que la cohérence des métiers et des compétences, de filières et des enjeux communs de compétences sont pris en compte pour la constitution des nouveaux OPCO.

Fne

FNE-Formation

À un moment où de nombreuses entreprises connaissent une baisse d’activité liée au Coronavirus COVID-19, notamment en raison de la récente fermeture administrative de beaucoup de commerces, d’entreprises et de mise en confinement de la population, de nombreux salariés sont contraints à exercer une activité partielle.
En cas de sous-activité prolongée, voire d’arrêt total de l’activité, la convention FNE-formation peut être mobilisé par l’entreprise et ainsi bénéficier d’aides qu’elle pourra investir dans les compétences des salariés.

Haut de page