[Webinaire] L’optimisme en entreprise : une soft skill à cultiver

Webinaires

L’optimisme, outre le fait d’être un état d’esprit caractérisé par une perception positive du monde et des événements à venir, est une soft skill qui se travaille, se développe et qui s’avère une qualité de management essentielle pour faire face aux difficultés et aux crises et pour accompagner le changement afin de maintenir son activité, continuer à entreprendre et avoir un niveau de performance élevé.  MyConnecting a organisé un webinaire exceptionnel, le 4 mai à 11h, sur le thème de L’optimisme en entreprise. Nos experts, Tiphanie Gadonna, Formatrice et Coach Professionnel Certifié (IPEC – ICF) et Damien Michel, Directeur du développement et Expert compétences, ont donné les clés pour comprendre pourquoi l’optimisme en entreprise et une soft skill qu’il faut cultiver et des retombées positives qui en découle.

Longtemps perçu uniquement comme un état d’esprit inhérent aux individus et de leur caractère, l’optimisme est maintenant considéré comme une vertu entrepreneuriale et managériale. D’ailleurs, les recherches le montrent, l’optimisme en entreprise contribue à la rendre résiliente, crée de la valeur, permet de fédérer les équipes… On l’aura compris, L’optimisme est une compétence émotionnelle qui peut aider à augmenter la productivité, à améliorer le moral des employés, à surmonter les conflits et à avoir un impact positif sur les résultats.

L’optimisme n’est pas que d’avoir confiance en l’avenir mais en même temps avoir la conviction, qu’en cas de difficulté, on saura réagir avec efficacité face à l’adversité.

Les 3 grands mythes sur l’optimisme en entreprise

Il ne faut pas confondre optimisme et « positivisme » qui serait de trouver impérativement du positif dans toutes les situations. Ce n’est pas forcément une bonne chose et peut même être contre-productif si on n’est pas vigilant. Autre mythe, c’est d’opposer optimisme et réalisme. Un optimiste n’est pas quelqu’un qui est dans un déni de la réalité mais au contraire il en est bien conscient et l’intègre dans sa projection dans le futur. Enfin, être optimiste n’est pas incompatible avec la productivité. Il faut bien comprendre que pour être optimiste, il faut être dans l’action.

INSCRIPTION GRATUITE

Les leviers d’intervention

On distingue, en général, 3 leviers d’interventions pour enclencher la démarche de l’optimisme en entreprise. D’abord, à l’échelle de l’entreprise, l’optimisme doit faire partie intégrante de sa culture et doit se refléter notamment dans sa vision, ses valeurs et sa communication, interne comme externe. Au niveau du management, il s’agit de se focaliser sur les forces des équipes, faire preuve de transparence sur ce qui se passe dans l’entreprise et apporter un soutien en termes de reconnaissance, de suivi ou encore de motivation. Au final, cela va donner envie aux collaborateurs d’adopter un état d’esprit propice à l’optimisme, d’avoir envie de travailler en cohésion et cela va donner plus de sens à son travail.

Les impacts de l’optimisme en entreprise

Au niveau des collaborateurs, cela se traduit par :

  • Prise d’initiative encouragée et valorisée
  • Développement du capital de confiance (soi, l’autre, environnement)
  • Grande clarté sur les buts et objectifs
  • Sentiment d’utilité
  • Motivation accrue pour les défis à relever

Au niveau de l’entreprise :

  • L’effet contagion 
  • L’attraction et la rétention des talents
  • Le sentiment d’appartenance
  • La responsabilité et l’autonomie des collaborateurs
  • La cohésion et le climat de convivialité

 Comment entretenir son optimisme ?

Dans toute situation, on peut développer 3 réflexes de base :

  • Qu’est ce qui va bien ? (Aujourd’hui)
  • Annoncer la possibilité du meilleur (Demain)
  • Renforcer le pouvoir de la volonté et de l’action (Hier) 

Ensuite, il faut valoriser et célébrer les réussites, peu importe leur importance, et il faut reconnaître et avoir une approche constructive des erreurs. Il faut également mettre les équipes dans les meilleures conditions en leur donnant les moyens : Information, outils, confiance… Les collaborateurs doivent être dans une démarche de recherche de solutions et avoir connaissance des alternatives en cas d’échec d’une action.

>> Pour en savoir plus sur nos formations sur-mesure, contactez-nous !

Haut de page