Critères de recrutement : choisir le bon profil

Divers

Les diplômes suffisent-ils à garantir la valeur d’un candidat ? Quels sont les critères de recrutement ? Comment sélectionner les candidats ? Mais surtout, comment choisir le bon candidat ? Qu’est ce qui pousse une personne à choisir une entreprise plutôt qu’une autre ? Voilà autant d’interrogations que suscite le processus de recrutement pour une entreprise. Celle-ci espère toujours faire le bon choix car elle va investir du temps et de l’argent sur le collaborateur et souhaite une future collaboration longue et fructueuse.

Critères de recrutement : une nette évolution

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le salaire et les diplômes ne sont plus les éléments déterminants à la fois pour le candidat choisissant de rejoindre une entreprise et pour celle-ci dans sa décision de recruter un collaborateur. Certes, pour un candidat à un poste, la rémunération est un point important dans la réflexion mais les études démontrent que la culture de l’entreprise et les valeurs qu’elle reflète sont décisives dans le choix final. Pour l’entreprise, dans le processus de recrutement, les compétences valorisées par les diplômes sont importantes, mais le savoir-être pèse encore plus lourd dans la balance. Il suffit de voir les offres d’emploi, on retrouve systématiquement, après les compétences requises, les qualités interpersonnelles ou les « soft skills ». Le processus de recrutement s’apparente désormais plus à une rencontre entre le potentiel candidat et le recruteur où les valeurs communes aux deux cimentera la future collaboration.

Le savoir-être au service du savoir-faire 

Aujourd’hui, le candidat idéal à un emploi doit conjuguer savoir-faire, c’est-à-dire des aptitudes techniques avérées, et savoir-être. Mais qu’est-ce que le savoir-être ? Ce sont des qualités exprimées dans le cadre professionnel qui sont le reflet des valeurs qu’un collaborateur incarne. Cela va de la courtoisie à l’empathie en passant par le respect des autres. Plus généralement, les valeurs s’expriment dans les « soft skills » qui sont l’ensemble des qualités interpersonnelles et les intelligences émotionnelle et comportementale d’une personne. Savoir communiquer avec divers interlocuteurs dans différentes situations, pouvoir s’intégrer rapidement, avoir le sens du collectif, être organisé, emphatique ou créatif, entre autres, sont autant d’atouts qui sont des valeurs ajoutées et qui font la différence dans le but d’obtenir un poste.

Soft skills : critères de recrutement déterminants dans le choix d’un candidat

Selon une étude réalisée par le site d’offre d’emploi, Monster.fr, 52 % des recruteurs considèrent les soft skills comme un critère déterminant dans la décision d’embaucher un candidat. De plus, 45 % d’entre eux prennent en considération les soft skills comme étant complémentaires des compétences techniques primordiales. L’importance accru accordée aux savoir-être par rapport aux savoir-faire est à mettre en corrélation avec le fait que les compétences techniques deviennent de moins en moins pérennes, notamment à cause de la transformation numérique. Les actifs doivent se former continuellement pour les mettre à jour. Ainsi, les soft skills permettent aux entreprises qui recrutent de se projeter sur le long terme. Une personne pétrie de qualités interpersonnelles et qui incarne de belles valeurs offre plus de garanties de pouvoir s’adapter, évoluer ou développer des compétences techniques rapidement grâce entre autres à sa polyvalence, son agilité et son attitude positive. Dans une étude de Pôle emploi de 2018, on apprend que 60 % des employeurs pensent que les compétences comportementales sont plus importantes que les compétences techniques.

Parmi les soft skills les plus recherchés par les recruteurs, on retrouve :

  • l’adaptabilité, l’agilité
  • le sens de l’organisation
  • l’esprit d’équipe
  • la rigueur
  • l’empathie
  • la motivation
  • la curiosité
  • l’esprit d’entreprendre
  • la créativité, l’inventivité
  • la gestion du stress

TOUT SAVOIR SUR LA FORMATION MYSOFT

Les valeurs de l’entreprise

Les attentes des candidats à la recherche d’un emploi ont évolué. Le salaire n’est plus le facteur déterminant dans le choix de rejoindre telle ou telle entreprise. Les valeurs que celle-ci incarne prennent une place de plus en plus importante dans le processus de décision pour accepter un poste. Une étude LinkedIn démontre que, parmi 700 professionnels à la recherche d’un emploi, la majorité cite les valeurs de l’entreprise comme un critère majeur et essentiel dans leur décision de considérer une offre d’une entreprise. On note également que le contenu des missions et la vision stratégique de l’entreprise sont également prisés. Cela démontre que les candidats sont à la recherche de cohérence dans leur projet professionnel et des valeurs qui sont en adéquation avec les leurs.

Culture d’entreprise

Chaque entreprise a ses propres valeurs. Si les employés sont sur la même longueur d’onde sur ce sujet, l’entreprise dans son ensemble va en bénéficier. Les employés seront plus motivés si les relations entre employeurs et employés reposent sur un socle de valeurs communes. Une attitude positive sur le lieu de travail, une relation transparente, un sentiment de confiance ou le respect peuvent renforcer les liens avec les employés. Une enquête de The Intelligence Group a révélé que les employés et les entreprises tiraient beaucoup de bénéfices en partageant les mêmes valeurs. Les trois quarts des personnes ayant travaillé pour une entreprise ayant des valeurs similaires aux leurs ont fait état de niveaux de satisfaction plus élevés vis-à-vis de leur emploi et étaient plus susceptibles de rester avec l’entreprise sur le long terme.

Recrutement : une personnalité plutôt qu’un intitulé de poste

Ainsi, au delà des compétences techniques et les expériences professionnelles requises pour un poste, c’est la concordance des valeurs revendiquées par le candidat et celles véhiculées par l’entreprise qui offriront un maximum de chances de faire un bon recrutement. En effet, ce partage des valeurs, le sentiment d’appartenance à un collectif qui travaille de concert pour atteindre des objectifs contribuent au succès de l’entreprise. De nombreux responsables des ressources humaines ont, d’ailleurs, adopté, cette approche qui consiste à prendre en compte l’importance des valeurs dans le processus de recrutement. Les coûts liés aux erreurs de recrutement sont souvent considérables. Il est donc, important de choisir des candidats qui partagent les mêmes valeurs et la même vision que l’entreprise qu’ils vont rejoindre et qui seront en mesure de s’intégrer aux équipes avec lesquelles ils seront amenés à travailler.

Si les candidats recherchent plus qu’un salaire avant d’intégrer un poste, les critères et le processus de recrutement doivent être adaptés en conséquence. Un entretien ne doit plus être axé uniquement sur le CV mais doit prendre en compte aussi bien le savoir-être que le savoir-faire. Beaucoup d’entreprises ont compris qu’elles ne recrutaient pas qu’une personne correspondant à un intitulé d’un poste mais une personnalité à part entière.

>> Pour en savoir plus sur nos formations personnalisées, contactez-nous !

L'auteur
Rana Ramjaun
Responsable des contenus web chez MyConnecting, je partage mon expertise autour de sujets en lien avec la formation professionnelle et le développement des compétences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page