Le télétravail : quels sont les risques ?

Covid

La France traverse depuis quelques temps une crise sanitaire majeure qui a obligé le Gouvernement à prendre des mesures drastiques afin d’endiguer la propagation du coronavirus Covid-19. Le confinement général imposé à la population a obligé de très nombreuses entreprises à avoir recours au télétravail pour maintenir leur activité. Ces conditions de mise en place du télétravail sont exceptionnelles compte tenu du contexte. De plus, en général, le télétravail est un choix alors que dans le cas présent il est imposé. Par conséquent, travailler à distance dans ces circonstances peut être source de risques pour la santé, mentale et physique, ainsi que la sécurité des salariés. Il faut donc prêter attention à certains points de vigilance afin que les entreprises ne se retrouvent pas avec des collaborateurs ayant une mauvaise expérience du télétravail.

Le télétravail : concilier confinement et travail

Depuis le début du confinement, le télétravail est sur le devant de la scène. On n’en aura jamais autant entendu parler ! Pour certains employés, ce n’était pas quelque chose de nouveau car ils en avaient déjà fait l’expérience. De même, certaines entreprises avaient déployé ce dispositif pendant les périodes de grève des transports, notamment. Mais la majorité des salariés ont dû se mettre à télétravailler pour la première fois et dans des circonstances exceptionnelles. Travailler à distance est la solution idéale, pour les entreprises dont l’activité le permettait, de concilier les contraintes du confinement et la continuité de l’activité économique.

Une situation inédite et des conditions particulières

Le télétravail instauré dans le cadre de la pandémie Covid-19 est forcément différent du télétravail en temps normal pour plusieurs raisons. D’abord, comme évoqué plus haut, les collaborateurs « subissent » le télétravail imposé par leur entreprise. La décision de mettre en place le télétravail a, pour la plupart des entreprises et leurs employés, été rapide et presque sans préavis. Ensuite, les conditions de travail à domicile sont particulières : présence des enfants ou conjoint ou autres membres de la famille, pour beaucoup de français. Il n’y a également aucune possibilité de faire des passages de temps en temps au bureau comme c’est le cas en temps normal. Enfin, le travail se fait nécessairement dans le même lieu tous les jours : pas d’accès aux espaces de coworking et autres « tiers-lieux » à cause des restrictions de déplacement.

GRATUIT : LIVRE BLANC SUR LE TÉLÉTRAVAIL



Le télétravail : les points de vigilance

En règle général, le télétravail comporte beaucoup de bénéfices à la fois pour l’entreprise et pour les employés : plus de productivité, moins d’absentéisme de la part des employés, meilleure qualité de vie, pas de transports… Mais en ces circonstances exceptionnelles il est nécessaire de prendre des précautions et être vigilant quant à certains risques qui peuvent survenir.

Ainsi, il faudra prêter une attention particulière aux éléments suivants.

Le risque d’isolement

Le sentiment d’isolement a des conséquences négatives à la fois sur les performances et sur la santé mentale du télétravailleur. Déjà présent dans le télétravail de manière générale, ce risque est particulièrement accru en cette période de confinement. Ne plus se rendre au bureau et voir ses collègues peut devenir pesant à la longue et beaucoup de salariés ont du mal à entretenir des relations virtuellement. Un management pas adapté et l’atmosphère anxiogène du moment sont des facteurs aggravants de ce risque.

l’hyper-connexion

Le fait de devoir télétravailler en cette période empreinte d’incertitudes, pousse beaucoup de salariés à en faire plus qu’il n’en faut de peur de se voir reprocher de ne pas en faire assez. De plus, l’explosion des groupes de travail, des visio-conférences, des réunions, des sollicitations par mail et un besoin d’être en ligne en permanence peuvent mettre en difficulté le collaborateur. Ce dernier pense également courir le risque de ne pas se rendre utile et de se faire oublier d’où un besoin de montrer qu’il est toujours connecté, même après les heures de travail.

Le besoin d’être autonome

Le télétravail requiert un certain degré d’autonomie de la part des salariés. D’ailleurs le succès d’un bon management à distance repose sur deux leviers principaux, la responsabilisation et la confiance. C’est pour cela que ceux qui sont autonomes, qui savent gérer leur emploi du temps afin d’atteindre leurs objectifs s’en sortent bien. Pour beaucoup, le fait d’être en télétravail risque d’aggraver les problèmes d’organisation personnelle qu’ils rencontrent habituellement. C’est d’autant plus problématique pour ceux qui sont moins familiers avec les technologies de la communication.

Les risques physiques en télétravail 

Le premier risque physique est le risque ergonomique. Les collaborateurs choisissent un endroit calme et confortable pour en faire leur poste de travail mais il est souvent peu adapté pour une posture de travail pendant une durée prolongée. L’utilisation constante du clavier et de la souris et les postures pas toujours adaptés génèrent un certains nombre de troubles musculosquelettiques.

Il y a également le risque visuel, inhérent au fait d’avoir les yeux rivés sur son écran d’ordinateur constamment. Une fatigue oculaire peut survenir au bout d’un certain temps surtout si la luminosité de l’écran n’est pas adaptée.

Enfin, il y a toujours le risque d’accidents domestiques qui deviennent en l’occurrence des risques professionnelles.

L’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

Lorsqu’on choisi d’être en télétravail en temps normal, on fait en sorte d’avoir les meilleurs conditions de travail possibles, comme le choix des jours de télétravail, d’avoir des horaires pendant lesquels on est seuls et tranquille, entre autres. Ce n’est malheureusement plus le cas à cause du confinement. La plupart d’entre nous doit partager son espace avec d’autres personnes avec pour certains des devoirs familiaux chronophages comme garder un enfant ou aider avec les devoirs ou des tâches ménagères plus conséquentes. Les journées et les soirées se mélangent, tout comme les jours de semaine et le week-end ainsi que l’espace entre travail et activités privées qui se retrouve totalement bouleversée. C’est pour cela qu’il y a le risque que certaine personnes perdent pied face à cette situation et n’arrivent plus à jongler entre vie privée et vie professionnelle.

La démotivation consécutive à la monotonie

Avec le confinement, les journées semblent se suivre et se ressembler. On est loin des tribulations et l’animation du bureau et des bavardages entre collègues. Cet isolement couplé à la répétition des tâches peut mener à une démotivation chez le télétravailleur. Il est donc conseillé de lui confier des missions variées et des fois en équipe pour ainsi vaincre cette monotonie.

Le maintien du collectif

L’absence de contact physique entre les collègues et une mauvaise gestion de la communication en ligne peut mener à une perte de cohésion entre les membres d’une équipe. Cela peut aussi survenir entre les membres d’une équipe qui peuvent travailler à distance et ceux qui ne peuvent pas. Il est alors important pour les managers de réfléchir à des rite formels mais aussi informels pour renforcer la cohésion de l’équipe.

Quelles solutions pour prévenir ces risques ?

Il existe bien entendu des moyens de prévenir ces risques. Il convient d’avoir le bon style de management, d’une bonne organisation, une bonne hygiène de vie et, entre autre choses :

  • d’avoir un espace dédié au télétravail
  • de s’en tenir à des horaires de travail spécifiques
  • de faire une bonne planification des missions et objectifs à atteindre
  • de garder le contact avec les collègues et le management
  • de prendre des pauses régulièrement
  • de ne pas oublier de se déconnecter à la fin de la journée de travail

Pour découvrir nos formations personnalisées, contactez-nous !

L'auteur
Rana Ramjaun
Responsable des contenus web chez MyConnecting, je partage mon expertise autour de sujets en lien avec la formation professionnelle et le développement des compétences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page