Loi Avenir 2019 : Quels impacts pour les entreprises ?

Financement
Focus rh

L’article publié par Focus RH en décembre 2018 fait le point sur la nouvelle législation concernant la formation professionnelle et les impacts de la loi Avenir professionnel pour 2019. À la suite de l’implémentation de la dernière réforme, il y a déjà 4 ans, les Responsables de Formation se retrouvent aujourd’hui à devoir s’adapter à de nouvelles règles. Ce changement de paradigme engendre des effets qui sont de plusieurs ordres.

En se basant sur le sondage effectué par Comundi : un responsable de formation sur deux pense que la réforme n’aura pas d’impact positif sur la formation des salariés. Les objectifs de cette réforme sont nombreux. Le but principal, selon la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, est de renforcer l’accompagnement de ces salariés. Pour les Responsables de Formation, il est aussi question pour eux d’investir massivement dans les compétences des salariés et de renforcer leur rôle d’accompagnement.

L’avis des Responsables de Formation autour de la loi avenir est mitigé. Il y a ceux qui reconnaissent que cette réforme a aussi du positif, notamment au niveau des modalités d’apprentissage et des formats d’apprentissage. Car, désormais, l’accent est non seulement mis sur le fait de se former mais aussi sur l’acquisition de compétences. Plus d’obligation pour des formations en salle et la signature d’émargement. Les TPE et les entreprises de moins de 50 salariés continueront à obtenir des financements de fonds mutualisés et seront mieux accompagnées par les OPCO – désormais prestataires de services.

Certains experts, de leur côté, font notamment ressortir les inconvénients de la loi Avenir professionnel pour 2019. Les politiques de financement sont directement impactées par la nouvelle loi. Mais il est important pour les entreprises de se saisir de l’enjeu des compétences. Doit-on encore parler de responsable formation ? Avec cette réforme, le terme de responsable de développement des compétences semble plus approprié. Mais au-delà de l’intitulé, ce sont les missions de certains RF qui vont devoir évoluer.

Dans cet article, vous découvrirez les impressions de Philippe Joffre, DG de Paradoxes ou encore de Christophe Chollet, responsable du pôle financement des formations chez Orange, de Clara Longuet-Clausier, consultante mc2i Groupe, de Michel Bouffard, directeur du développement des compétences chez Manpower, de Thierry Delahaye, PDG de MyConnecting.

>> Lire l’article en ligne de Focus RH sur l’impact de la Loi Avenir en 2019

Focus rh
L'auteur
Rana Ramjaun
Responsable des contenus web chez MyConnecting, je partage mon expertise autour de sujets en lien avec la formation professionnelle et le développement des compétences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page