Transition professionnelle : Comment l’aborder ?

Financement

La réforme de la formation professionnelle, mise en place selon la loi « Avenir professionnel », apporte des changements dans l’univers de la formation en France. La transition professionnelle concerne le changement de fonction ou d’emploi en cours de carrière dans la même profession ou dans une profession différente.  Dans la sphère professionnelle, les situations professionnelles peuvent renvoyer à des moments différents : passage de la formation à l’emploi, phases d’insertion ou socialisation dans de nouveaux contextes de travail, périodes de réorientation professionnelle désirées ou subies telles qu’une perte d’emploi, une transformation des prescriptions, etc. Face aux attentes du monde professionnel, comment aborder une transition professionnelle ?

Être en adéquation avec les attentes du monde professionnel  

Les phénomènes de transition professionnelle sont souvent liés aux évolutions de la société. Des mutations socio-économiques, culturelles techniques et numériques impliquent que tout individu se doit d’être en adéquation avec les attentes du monde professionnel. La phase de la transition professionnelle requiert une organisation minutieuse.

Le CPF de transition professionnelle remplace le Congé Individuel de Formation (CIF). Comme ce dernier, il permet de financer des projets de reconversion professionnelle pour faciliter votre adéquation avec les attentes du monde professionnel. À partir de 2020, de nouveaux opérateurs, les Commissions Paritaires Inter Régionales (CPIR), seront chargés de ce dispositif. D’ici là, les Fongecifs restent votre principal interlocuteur pour ces projets.

La transition professionnelle : pourquoi ?  

Une étude menée par le Groupe AEF pour Nouvelle vie professionnelle montre que les Français songent de plus en plus à une reconversion. Pourquoi certaines personnes songent-elles à la transition professionnelle ?

Selon un sondage du Groupe AEF pour Nouvelle vie professionnelle,

70 % de personnes recherchent une activité en phase avec leurs valeurs et leurs passions

36 % disent s’ennuyer au travail

27 % souhaitent une meilleure rémunération

22 % devaient rebondir après un incident professionnel (licenciement, restructuration, etc.)

22 % souhaitent plus de souplesse (télétravail)

20 % veulent devenir leur propre patron

17 % ont envie de nouveaux horizons (géographiques)

9 % ont des contraintes familiales

Transition professionnelle : Comment y parvenir ?

Plusieurs facteurs viennent en jeu lorsqu’il s’agit de changer de métier. Des freins tels que la crainte de ne pas savoir par où commencer, de sortir de sa zone de confort, de l’investissement financier ou encore le manque d’informations et d’accompagnement peuvent dissuader une personne de suivre une transition professionnelle.

Toute personne, salarié ou demandeur d’emploi peut éventuellement suivre une formation, grâce à son CPF, pour une transition professionnelle. En effet, le projet de transition professionnelle est une modalité particulière de mobilisation du CPF permettant à tout salarié qui souhaite changer de métier ou de profession au cours de sa vie professionnelle de suivre une formation longue.

Comment bénéficier d’une formation longue ?

Un salarié en CDI doit justifier de 24 mois d’ancienneté continus ou non, en qualité de salarié, dont 12 mois dans la même entreprise.

Un salarié en CDD doit avoir été salarié au moins 24 mois, consécutifs ou non, durant les 5 dernières années, dont 4 mois en CDD, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.

Chaque bénéficiaire touchera un pourcentage de son salaire moyen de référence calculé sur 12 mois pour un CDI et 4 mois pour un CDD.

Les contrats suivants sont exclus de cette prise en compte :

  • les CUI-CAE ;
  • les contrats d’apprentissage ;
  • les contrats de professionnalisation ;
  • les contrats conclus avec un jeune au cours de son cursus scolaire ou universitaire ;
  • les CDD qui se transforment en CDI.

Comment activer un CPF de transition professionnelle ?

Tout salarié doit suivre deux étapes afin d’activer son CPF de transition professionnelle.

  1. Demander une autorisation d’absence, sous certains délais, à l’employeur. Ce dernier ne peut refuser qu’une fois et pour 9 mois maximum.
  2. Faire une demande de prise en charge auprès de sa Commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR) après une phase de calage avec l’organisme de formation.  

Quels sont les avantages de suivre une formation professionnelle longue ?

  • Une formation aide à lever les blocages inhérents à la situation de transition
  • Vous aurez confiance en les possibilités d’avenir
  • Vous pourrez développer votre potentiel
  • Vous pourrez identifier vos axes de progrès ainsi que les critères favorables à votre épanouissement
  • Le marché sera analysé ainsi que les cibles potentielles
  • Un projet pourra être réalisé
  • Les outils de communication pourront être exploités
  • Vous pourrez ainsi créer votre propre marque
  • Vous pourrez optimiser vos démarches de réseautage social
  • Une stratégie de recherche d’emploi sera élaborée
  • Un accompagnement et une assistance soutiendront votre parcours

Offre de formation

Chez MyConnecting, nous offrons des formations en langues, bureautiques et digital afin de vous accompagner dans la réalisation de vos projets. Vos centres d’intérêt, vos passions, vos besoins et vos objectifs sont tous analysés afin de vous offrir une formation 100 % efficace. Qu’attendez-vous pour réussir votre formation à travers notre pédagogie positive ?
 

>> Pour en savoir plus sur nos formations éligibles au CPF, contactez-nous !

L'auteur
Alvina
Rédactrice web pour MyConnecting : j’écris des articles sur la formation professionnelle et les actualités RH.
Haut de page