La gamification : le jeu au service de la formation !

Pédagogie

Le jeu s’avère un outil pédagogie formidable pour apprendre. Mais contrairement à ce qu’on finit par penser en grandissant, il n’est pas réservé qu’aux enfants ! On constate d’ailleurs le grand intérêt que porte les adultes aux jeux vidéo, sur console ou sur smartphone, et autres escapes games. En tenant compte de cet attrait de chacun envers les activités ludiques, le jeu est utilisé dans le cadre de la formation professionnelle sous le terme de gamification (ou ludification en français).

Qu’est-ce que la gamification ?

La gamification est l’utilisation des mécanismes du jeu, comme les récompenses, les points, les compétitions ou les jeux de rôles, dans le but de transmettre des concepts théoriques. À travers ce principe, les formateurs visent à faire augmenter l’engagement et l’intérêt des apprenants en s’appuyant sur la prédisposition humaine au jeu.

Alors, place aux quizz, aux battles et aux challenges ludiques pour transmettre savoir-faire et connaissances tout en s’amusant !

Ce type de formation offre en effet la possibilité d’une personnalisation très élevée dans le rythme d’acquisition des connaissances : la pédagogie MyConnecting s’adapte aux besoins, au profil et aux objectifs du collaborateur présent devant l’écran. La progression devient alors fluide et naturelle, se révélant très valorisante pour l’élève. Même sur des sujets qui semblent au premier abord complexes ou ennuyeux.

Gamification : une formation ludique pour une meilleure assimilation

La gamification, qui a gagné en popularité en France ces dernières années, permet de rendre l’acquisition en continu des compétences beaucoup plus attractive. Elle permet également d’en améliorer très nettement l’assimilation. De plus, elle se révèle particulièrement adaptée aux outils d’apprentissage à distance.

Conceptualisée au début des années 2000, la gamification transforme drastiquement la formation. Plus de rétroprojecteur dans les yeux, de documentation à ingurgiter et de longues heures à rester enfermé ! Désormais le digital permet de donner à l’acquisition de compétences toutes les apparences d’un jeu vidéo, avec un cadre plus amusant et à une évaluation/correction en temps réel.

On comprend plus vite et mieux sur une variété illimitée de thématiques. Au bout de quelques minutes, on se surprend déjà à vouloir, comme dans un vrai jeu, à améliorer son score. Bien qu’on ait parfois du mal à l’admettre, chacun souhaite faire le meilleur score possible. Les spécialistes estiment que les utilisateurs d’une méthode de gamification sont 5 fois plus à terminer avec succès une formation.

S’appuyer sur des émotions positives

Les activités ludiques permettent aux participants de développer plus d’émotions positives, qui génèrent à leur tour plus d’engagement dans le processus d’apprentissage. Ainsi, ces émotions positives aident à mettre en place le cadre idéal pour les formateurs qui peuvent ainsi :

  • rendre les participants acteurs de la formation
  • susciter l’adhésion : le jeu booste la participation aux activités
  • rendre les apprenants plus attentifs car plus concernés par le sujet
  • améliorer le processus d’apprentissage : en étant envahis d’émotions positives, les apprenants sont plus enclins à écouter, apprendre et retenir avec plus d’aisance

Si les jeunes collaborateurs habitués aux jeux vidéos sont particulièrement réceptifs, on peut également inclure les salariés plus âgés en utilisant d’autres techniques de ludification sans forcément utiliser de supports digitaux. Certes, ces derniers offrent beaucoup plus de possibilités mais avec un peu de créativité, post-it, stylos, whiteboard, entre autres, le tour est…joué !

La boucle de l’engagement

Pour gamifier une formation, on peut utiliser « la boucle de l’engagement ». Il s’agit d’un outil qui a pour but de captiver l’attention du joueur. En plus de maintenir l’engagement de l’apprenant, elle permet de valoriser les actions de l’apprenant, son évolution, ses progrès. Cela donne un sens à toutes les actions réalisées par celui-ci et montre son niveau par apport à ses objectifs. Cette « boucle de l’engagement » est constituée de trois éléments : La motivation, l’action et le feedback.

  • La motivation : L’élément déclencheur de cette boucle de l’engagement, il s’agit de la raison qui va pousser l’apprenant à s’intéresser à la formation. Bien entendu, la suite de la boucle doit générer de nouvelles motivations.
  • L’action : Ciblée sur le formateur, il s’agit des activités qu’il va faire faire à son apprenant. Un exercice intéressant, qui attire l’attention et surtout personnalisé en fonction de chaque individu.
  • Et enfin, le feedback : Il s’agit du retour fait aux apprenants, cette partie est très importante et doit être bien structurée. Montrer à l’apprenant son évolution, ses progrès, permettront d’alimenter sa motivation pour qu’il continue à progresser. Cela doit donner aux participants l’envie et le moyen de s’améliorer et donc créer une nouvelle motivation à reproduire l’action afin de se perfectionner.

Valoriser ses réussites

La gamification est un levier de motivation pas uniquement parce qu’elle fait appel à notre instinct de joueur mais également à notre côté compétiteur et à notre envie de gagner ! En récompensant systématiquement l’apprenant lorsque l’un des objectifs d’apprentissage est atteint, comme dans un jeu en ligne classique, badges, points et bonus permettent de souligner ses progrès et de montrer les compétences acquises à ses collègues, à sa hiérarchie ou… à ses futurs employeurs. Certains prestataires de la gamification proposent, en effet, de relayer les badges obtenus sur les réseaux sociaux professionnels !

Booster l’esprit d’équipe

Faire appel aux activités ludiques en formation permet également de mélanger collaboration et compétition. Se former c’est bien, le faire en développant l’esprit d’équipe, c’est quand même mieux en entreprise ! À intervalles réguliers, vont surgir des épreuves en équipes qui permettent aux collaborateurs d’apprendre et de travailler plus efficacement ensemble. Le fait de devoir compter sur les collègues pour « gagner » ensemble, favorise l’entraide, l’émulation ou encore l’envie de se dépasser afin d’être à la hauteur des autres membres de l’équipe. Cela a un impact positif dans le travail collaboratif au quotidien.

L'auteur
Rana Ramjaun
Responsable des contenus web chez MyConnecting, je partage mon expertise autour de sujets en lien avec la formation professionnelle et le développement des compétences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page